Alors voilà, monsieur Stéphane, je voulais vous rencontrer car je suis votre nouveau conseiller et je voulais que nous puissions faire connaissance. Il me semble important que nous nous rencontrions pour que vous sachiez à qui vous aurez désormais à faire et réciproquement. Je vous remercie donc d’être venu et pour vous témoigner de notre générosité, en ce début d’année 2018, je vais vous faire un cadeau mais attention, c’est un cadeau éphémère.

Un cadeau éphémère ?

Oui, un cadeau éphémère. Que nous réservons à nos meilleurs clients triés sur le violé. Excusez-moi, triés sur le volet. Je suis désolé mais ces histoires de harcèlement et de balance-ton-porc, ça nous met un peu à cran, pas vous ? Bon, un cadeau éphémère, vous disais-je. En effet, sa validité ne dure que dix minutes. Donc, en gros, votre mission, si vous l’acceptez, c’est de prendre ce trousseau de sept clés et de descendre dans la salle des coffres.

Dans la salle des coffres ?

Oui, nous allons vous en autoriser l’accès et nous mettrons alors un compte à rebours en place et il ne vous restera que dix minutes, pas une de plus, pour tenter de trouver le coffre à 1 million d’euros parmi les 980 qui se trouveront autour de vous. Oui, nous n’en avons que 980, pas mille. Ne me demandez pas pourquoi, c’est ainsi. Je l’ai découvert (c’est amusant !) en arrivant dans l’agence, le 2 janvier dernier. Jusque-là, tout va bien ?

Mais, je suis obligé de le faire ?

C’est vous qui voyez mais franchement, ça ne vous dit pas de tenter de gagner 1 million d’euros ? À votre place, je n’hésiterais pas une seconde. Imaginez un peu si vous touchez le pactole, qui serait capable de dire non à une telle proposition. Je vous trouve un peu hésitant. Que vous soyez surpris, je le conçois mais que vous n’osiez pas jouer, ça m’étonne vraiment. Je vous rappelle que vous faites partie de nos meilleurs clients.

Et dans les autres coffres ?

Dans les autres coffres ? Comment vous dire ? Il y a ceux qui sont loués par d’autres meilleurs clients, encore meilleurs que vous puisqu’ils ont les moyens d’en avoir un. Et oui, vous avez raison de poser la question. Il y a trois coffres qui sont soit piégés, soit avec des mauvaises surprises, si vous les ouvrez. Ceux qui seraient moins agréables annuleraient toute votre épargne, pour le premier et vous imposerait un souscrire à un crédit revolving de 100 000 euros pour le second.

Et celui qui est piégé ?

Celui qui est piégé ? Celui qui est piégé… Vous pensez bien qu’1 million d’euros, ça se mérite. Alors comme on ne peut pas offrir ça à plusieurs clients, le risque, c’est que quand vous tomberez sur le coffre piégé, l’alarme sonnera à la police, des grilles vous empêcheront de sortir et nous porterons plainte contre vous pour tentative de casse. Vous risquez la prison. Mais n’oubliez pas, il y a un million à la clé. Monsieur Stéphane, pourquoi partez-vous en courant ? Vous oubliez votre chapeau et votre parapluie ! Et avec tout ce qui tombe dehors !...