je suis

Nous l’avons fait. Et tant pis si, personnellement, j’aurais préféré que nous soyons le double, nous l’avons fait et ça restera un grand jour pour moi. Un grand jour pour la France. Un grand jour pour le monde entier. Pour la liberté d’expression. Pour la démocratie. Pour le droit à la laïcité. Pour le droit de ne pas croire. À aucun Dieu. À aucune chimère. Pour le droit au respect mutuel. Pour le droit de vivre dans la dignité sans avoir à subir les fanatismes, les fondamentalismes ni les extrémismes.  

Je ne peux parler que du rassemblement de Bordeaux, puisque j’y étais. Puisque j’ai communié avec cent quarante mille personnes en direct. Avec plus de trois millions dans le monde. Puisque nous étions tous ensemble. Tous frères. Tous musulmans et tous juifs. Tous flics et tous civils. Nous sommes tous Charlie. Nous sommes tous Ahmed, Bernard, Bernard, Clarissa, Elsa, Franck, François-Michel, Frédéric, Georges, Jean, Michel, Mustapha, Philippe, Philippe, Stéphane, Yoav, Yohan.

Nous sommes tous Marianne. Nous sommes tous républicains. Nous sommes tous démocrates. Nous sommes tous debout, sonnés mais debout. Nous sommes tous, tout simplement. Tous. Tous ensemble. Et hier, nous avons su le montrer, dignement,  calmement, avec émotion. Simplement mais grandiosement. Et je suis heureux, malgré ma tristesse et ma colère, d’avoir participé à ce grand mouvement pour la liberté. D’avoir vécu ça. Malgré le prix que nous avons tous payé.