15 décembre 2015

virage à droite

Franchement, quand on parle de la droite décomplexée, ça n’est pas peu dire. D’abord, l’attitude de Napoléon Iznogoud Sarkozy, hier, en évinçant Nathalie Kosciusko-Morizet de la deuxième place du parti des Républicains sous prétexte qu’elle n’est pas d’accord avec lui et qu’elle le dit. Si ça, ce n’est pas être décomplexé, qu’est-ce qui l’est, alors ? On dirait que N. I. S.  n’a pas entendu ni compris la colère des français lors de ces élections ni le message qu’ils ont voulu faire passer à la classe politique. M’en fous,... [Lire la suite]