26 décembre 2020

le réveillon du 24

Je vous jure que tout ce que je vais écrire aujourd’hui est vrai (pour une fois), je vais vous parler tout simplement de mon dîner du 24 décembre. Autant vous dire que je n’ai rien décoré, chez moi, pas même l’once d’une bougie ou d’une guirlande. Non, rien. Non, rien de rien. Non, je ne regrette rien, ni le bien, que j’ai fait… Ni le mal, tout ça m’est bien égal… Ciel ! Je m’égare ! Je disais donc que contrairement aux apparences et contrairement à ce que je clame sur tous les toits depuis quelques années, à partir de... [Lire la suite]

20 janvier 2020

tu es par-dessus les toits

Il n’y a pas que le ciel qui est par-dessus les toits, si bleu, si calme (pas toujours bleu et pas toujours calme), il y a toi, aussi mais toi, tu es bien au-dessus des toits. Tu es au-dessus de tout. Et même si je monte sur un grand escabeau à sept marches, je n’arrive pas à la bonne hauteur pour te voir. Et même si je monte sur l’échelle des valeurs, je suis encore trop petit. Et d’ailleurs, qui suis-je moi, si petit, si nerveux, pour prétendre t’aimer ? N’y a-t-il pas abus de bien affectif ? N’y a-t-il pas détournement de... [Lire la suite]