07 décembre 2014

pour oublier

Il ne faut pas croire tout ce qu’on lit dans les journaux ni même dans les blogs et encore moins dans le mien même si celui-ci est quand même le moins perverti de tous ceux qui existent, dans le genre. Et ce n’est pas parce que son auteur est lui-même un pervers, toujours dans son genre, que le contenu de ce qu’il écrit peut l’être. Et en plus, suis-je entièrement responsable de mes paroles ? De mes actes, oui, mais de mes propos ? Quoiqu’il en soit, hier, je parlais comme si j’avais vraiment bu trop de vin, comme si ma... [Lire la suite]