22 octobre 2014

éloge funèbre

Moi, il y a une chose que je sais (parce qu’on me l’a apprise), c’est que normalement, on ne commence jamais un texte personnel par « moi » mais moi, comme je compte faire mon éloge funèbre aujourd’hui, je suis bien obligé d’être enrobé de prétentieux et de dithyrambe à mon égard. Sinon, soit je n’ai rien à dire et je me tais. Soit je n’ai que des choses désagréables à dire et je me tais aussi car les funérailles ne sont pas des lieux ni des moments pour régler ses comptes. Ce sont des moments où on se rassemble et où on se... [Lire la suite]