01 juin 2019

journal rétrospectif retour (1/1)

Mercredi 29 mai. 10h20. S’installer dans le wagon, à la place qu’on a réservé, ça relève de l’exploit, aujourd’hui. On a même droit à une trottinette, celle d’un ado probablement hollandais qui est avec sa mère et sa petite sœur et plein de valises et de sacs.       Le wagon est d’apparence luxueuse mais je le trouve vieillot et limite oppressant. Les couleurs sont sombres. Je suis en rez-de-rails. Sans possibilité de rejoindre celui derrière moi sans passer par l’étage. Et je suis assis à la dernière place, avec... [Lire la suite]

30 mai 2019

journal rétrospectif d’aller (1/2)

Lundi 27 mai, 8h48. Normalement, nous partons dans 7 minutes. C’est étrange, pour l’instant, je suis tout seul dans le wagon. Je n’ai pourtant réservé qu’une seule place… Ah non ! Un plus vieux que moi arrive et s’installe, juste derrière moi, dans mon dos, comme hasard ! Avec toute la place qui reste, il aurait pu aller s’asseoir ailleurs. Voir dans un autre wagon. En plus, il respire fort. Il a une tête à ronfler. Pourvu qu’il ne dorme pas pendant tout ou partie du trajet… 8h52. Départ dans trois minutes. Nous sommes... [Lire la suite]
13 octobre 2018

une idée fugueuse

Hier après-midi, dans la rue, j’ai eu une idée pour un éventuel billet. Non, c’était peut-être dans le tram. Quand je suis allé en ville, après déjeuner alors que j’aurais tant aimé rester chez moi mais j’avais deux ou trois obligations que je ne voulais pas reporter une fois de plus. Non, c’était bien dans la rue mais un peu dans le tram, aussi. En réalité, j’étais dans une rame qui était annoncée comme terminus au CAPC (Centre d’Arts Plastiques Contemporains) ((on se demande pourquoi, en pleine journée)) et je suis donc sorti de mon... [Lire la suite]
22 mai 2018

dernière ligne droite avant la reprise

Un peu comme la dernière station-service avant l’autoroute, avant une autoroute qui s’annonce très longue voire interminable, cette semaine est la dernière ligne droite avant la reprise de mardi prochain, dans exactement sept jours. Au premier jour, je ne vais rien créer. Pas plus qu’au deuxième jour. Ni au troisième. Et au sixième jour, je tenterai de me reposer et au septième, je repartirai pousser mon wagon au fond de la mine, sans fleur et sans fusil. Avec la boule au ventre, je le sais déjà. C’est ainsi que soit-il. On a beau... [Lire la suite]
19 octobre 2017

retourner pousser le wagon au fond de la mine

Le retour à la case départ. On va encore dire que je suis un Stéphane-couche-toi-là. Non, pardon, un Stéphane coach-toi-là. Oui, parce que là, dans un peu plus d’une heure, j’ai rendez-vous dans une salle de gym (qui fait partie de celles où je suis inscrit) et je vais discuter avec un dénommé Vincent, professeur de gym particulier. Je le connais déjà un peu mais je le redoute tout en le trouvant très sympa .Parce que je crains qu’il n’oublie que le patron et moi (nous y allons en duo), nous sommes des seniors et donc, il va falloir... [Lire la suite]
24 juin 2017

Narbonne, vingt-six heures d'arrêt

Oui, bon, on ne va pas chipoter non plus, ça sera peut-être vingt-sept heures ou moins, le plus important, c’est de ne pas perdre de vue que nous arriverons demain à mi-journée et que nous en repartirons dimanche dans l’après-midi. Mais soudain, soudain… soudain un doute m’habite et je me demande si je ne suis pas en train de me vautrer dans l’erreur alors, permettez-moi de m’absenter quelques minutes, je vais aller vérifier sur les billets de train. Après tout, rien ne sert de courir, il faut partir à point, c’est comme pour... [Lire la suite]