26 décembre 2020

le réveillon du 24

Je vous jure que tout ce que je vais écrire aujourd’hui est vrai (pour une fois), je vais vous parler tout simplement de mon dîner du 24 décembre. Autant vous dire que je n’ai rien décoré, chez moi, pas même l’once d’une bougie ou d’une guirlande. Non, rien. Non, rien de rien. Non, je ne regrette rien, ni le bien, que j’ai fait… Ni le mal, tout ça m’est bien égal… Ciel ! Je m’égare ! Je disais donc que contrairement aux apparences et contrairement à ce que je clame sur tous les toits depuis quelques années, à partir de... [Lire la suite]

23 octobre 2020

mea maxima culpa coffina

Même si j’ai des doutes qui ne sont pas prêts d’être levés, je vais battre ma coulpe (tant que c’est encore possible de battre sa coulpe parce qu’il est évident qu’un jour, avec les réseaux asociaux, bientôt, les coulpes se plaindront de se faire battre…) parce qu’il faut savoir reconnaître qu’on s’est trompé (même si on pense qu’on a raison) et qu’on a (peut-être) tort (ce qui reste à prouver) même si là encore, on persiste à savoir qu’on est dans le vrai. Parce que moi, j’ai si rarement tort que je… Que je ne peux pas me tromper... [Lire la suite]
06 janvier 2020

tout est dans la façon : l’art et la manière

Je crois que j’ai un certain talent : celui de raconter n’importe quoi et de faire croire que c’est vrai. Hélas pour Mymy, dans mon billet d’hier, il y avait plus de faux que de vrai. Je n’ai pas vu 4 films en une après-midi. Je n’ai pas vu un film à côté de Catherine Deneuve mais j’ai bien pensé à lui faire du pied et je suis (malheureusement pour elle) plus jeune qu’elle. J’ai bien vu le film dans lequel elle partage l’affiche avec Juliette Binoche mais c’était il y a une huitaine de jours. Et Binoche joue bien toujours juste.... [Lire la suite]
11 septembre 2018

la raison du moins fort

Oui, comme je le disais hier, à la toute fin de mon billet, je suis en vacances jusqu’au 24 septembre inclus. Je ne suis donc pas là et j’ai forcément tort puisque c’est le lot de tous les absents. Ça m’est égal d’avoir tort aux yeux du monde si au fond de moi, je sais que j’ai raison. L’essentiel, c’est d’avoir sa conscience d’avoir raison pour soi. Et c’est exactement mon cas. Je ne suis pas du genre à être ni prétentieux, ni toujours en terrain conquis, loin de là mais j’aime bien me dire, de temps en temps, peut-être... [Lire la suite]