24 mars 2020

que je suis content de vous voir ! (billet garanti sans coronavirus !)

Tiens, ça a sonné ! Qui cela peut-il bien être ? Attends, je vais aller voir puisque tu es occupée avec toutes les courses que tu viens de faire chez Ikea. Ah ben ça, alors ! Michel et Josiane ! Quelle surprise ! Vous êtes rentrés de votre voyage en Italie ? On pensait que c’était dans deux jours que vous reveniez ! En tout cas, c’est sympa de vous voir. De vous revoir. Siamo felici di rivederti, amici ! Justement, on avait prévu un apéro-barbecue au jardin avec les voisins car ils se sont... [Lire la suite]

03 mars 2020

comment lui dire de me faire penser à lui ?

Hier matin, en me réveillant, dans ma chambre, chez mes parents, j’ai eu une idée à tenter de retenir. Je n’avais qu’à prendre mon dictaphone dans mon sac et le tour aurait été joué. Mais non, ce n’était pas si simple que ça. Car mon dictaphone, je ne l’ai pas trouvé, dans mon sac. Ni dans mon sac de tous les jours, ni dans mon sac de (petit) voyage. Alors, je n’ai pas trouvé mieux que faire à la méthode précédente : m’envoyer un mail. Pas un SMS, non, un mail. Parce que m’envoyer un SMS, je risque de ne pas le voir. Et le mieux,... [Lire la suite]
07 février 2020

un peu de concentration, s’il vous plaît

Avant d’aller assister à l’un des pires spectacles de ma vie, avant-hier soir, avec le président, qui a remplacé le patron qui ne pouvait pas venir, finalement, nous avons mangé un morceau dans une pizzeria et pendant que nous dégustions, lui ses pâtes et moi ma pizza (une espèce de monde à l’envers mais que voulez-vous, rien ne reste vraiment jamais à la même place – il y a quelques années, pas tant que ça, c’est le président qui aurait dévoré une pizza et moi qui me serait délecté de quelques pâtes… Des pâtes, des pâtes, oui mais... [Lire la suite]
02 décembre 2019

mea culpa, mea maxima culpa

Ce n’est pas la première fois que ça m’arrive, que ça vous arrive mais suite à la publication de mon billet d’hier « je te fais la gueule, moi ? », j’ai eu deux réactions, l’une de la fidèle Jany, en commentaire directement sur le blog et un mail de Mymy qui était désolée de ce qui arrivait à la personne atteinte de cancer autour de moi et à mon voyage avorté en Islande. Alors, je voudrais juste vous rappeler que dans ce blog, toute ressemblance avec la vérité ne serait que fortuite et un malheureux concours de... [Lire la suite]
16 septembre 2019

pourquoi ne suis-je pas capable de partir vraiment en vacances ?

Est-ce consécutif à la baisse (assez) importante de mes revenus depuis fin mars ? La question mérite d’être posée mais non. En réalité, comme je suis un peu, quelque part, toujours en vacances, depuis le premier avril, vu que j’ai quitté mon boulot la veille (je précise ça au cas où il y aurait quelques milliers de nouveaux lecteurs, ici) et si j’y regarde de plus près, voire de très près, il se pourrait bien que j’aie passé l’équivalent de presque un mois à Biscarrosse, depuis le début de l’été. À chaque fois, ça s’est toujours... [Lire la suite]
26 mai 2019

prêt à partir ?

Bon, demain, normalement, je prends le train. Ma valise n’est pas encore faite, ce qui est plutôt normal, quand on me connaît, je suis plutôt du genre à la faire au dernier moment. Mais j’ai déjà sorti le roman que je vais emmener pour lire dans le TGV et un second bouquin au cas où je terminerai le premier trop vite (dans un TGV, on lit forcément plus vite que dans un train standard) et j’ai pris un marque-pages. Le reste, brosse à dents comprise, pour moi, c’est toujours accessoire, si je puis dire, ça passe après. Tout comme la... [Lire la suite]

11 août 2018

questions sans réponse ou sans fondement ?

Il y a des questions auxquelles on ne trouve, je ne trouve aucune réponse. Mais je ne sais pas si c’est parce qu’elles n’en ont pas ou si c’est parce qu’elles sont sans fondement. Fondamentalement sans fondement. Et sans fondement, il n’y a pas grand-chose qui puisse être construit. Pas même la plus basique de toutes les interrogations. Et il n’y a pas que Spinoza, Kant ou Jean-Jacques Rousseau qui sont capables de se demander ceci ou cela et faire en sorte que ça devienne des sujets pour le bac philo. Sophie, pas Dendron, bien sûr.... [Lire la suite]
10 août 2018

deux sortes d'attentes

Je suis capable d’attendre des lustres voire des éternités si j’ai moi-même choisi d’attendre. Mais si on m’impose ça, je déteste et ça me mine. Et je voudrais juste parler de deux cas contradictoires que j’ai vécus ou que je vis encore pour illustrer mon propos liminaire. Je m’en souviens comme si c’était hier. C’était fin décembre 1981, je n’avais pas encore de travail, ça n’allait pas tarde (tout est relatif : six mois après) et comme je venais de faire connaissance d’Arnold, en août, il m’avait invité à venir passer la St... [Lire la suite]
15 mai 2018

l'art de la contrainte

Puisque je pars quelques jours en voyage, afin de ne pas laisser mes milliers de fans sans rien, j’ai décidé de publier quand même un billet par jour pendant mon absence. Comme il est possible de programmer la date, je me fais un plaisir d’en profiter. Et ce qui me profite ne peut pas me faire de mal. C’est pour tout le monde pareil, je pense. Après, reste à savoir de quoi je vais parler puisque j’écris tout ça une semaine avant que ce ne soit lisible par mes abonnés, qu’ils soient ponctuels ou occasionnels. Parce que là, j’ai quand... [Lire la suite]
24 juin 2017

Narbonne, vingt-six heures d'arrêt

Oui, bon, on ne va pas chipoter non plus, ça sera peut-être vingt-sept heures ou moins, le plus important, c’est de ne pas perdre de vue que nous arriverons demain à mi-journée et que nous en repartirons dimanche dans l’après-midi. Mais soudain, soudain… soudain un doute m’habite et je me demande si je ne suis pas en train de me vautrer dans l’erreur alors, permettez-moi de m’absenter quelques minutes, je vais aller vérifier sur les billets de train. Après tout, rien ne sert de courir, il faut partir à point, c’est comme pour... [Lire la suite]