16 mars 2020

finement con

En ces heures graves, en ces heures de crise inédite, en ces heures de doutes, moi, Stéphane 1er déclare que dorénavant, nous serons en confinement afin de ne pas être en contact trop proches avec tous ceux qui sont finement cons. Je sais que mes propos sont subjectifs et élitistes mais que voulez-vous, quand on est dictateur, on a le choix des armes. Et moi, j’ai choisi de ne pas aller voter, hier. Pour la seconde fois de ma vie, je n’ai pas rempli mon devoir citoyen en respectant mes devoirs civiques : ne pas aller dans un... [Lire la suite]

17 janvier 2020

à la CGT, une bande de syndicons !

Il y une poignée de syndicalistes (une poignée seulement, en comparaison au nombre total d’habitants en France) qui a décidé de bloquer le pays au nom d’une espèce de solidarité soit disant humaniste (humanitaire ?) en nous faisant croire qu’elle agissait au nom de tous les français (travailleurs ou non ?) et moi, ça me hérisse le poil. Quand je vois et quand j’entends ça, ça me donne envie de voter à droite, ce que je n’ai fait qu’une fois dans ma vie, le 5 mai 2002, deux semaines après le 21 avril, sinistre date s’il en... [Lire la suite]
15 novembre 2019

points d’hésitation

Ah non, vous m’avez mal compris, je n’ai pas écrit « point d’hésitation » ni « point d’hésitations » mais bel et bien « points d’hésitation » car je viens tout simplement de voter à ma majorité absolue (j’étais le seul votant et j’ai dit oui) la création d’un nouveau signe de ponctuation : les points d’hésitation. Parce que quand j’écris quelque chose, parfois, j’hésite entre le point d’exclamation et le point d’interrogation, d’une part et entre rien et rien quand je suis justement en train... [Lire la suite]
09 avril 2019

suite à une erreur humaine, pas de billet aujourd’hui

Nous sommes désolés mais par suite d’une erreur humaine, le billet du jour ne pourra pas être publié en temps et en heure et soyez assurés, que nous mettons tout en œuvre pour que la boulette soit réparée et sachez aussi que l’auteur de cette connerie sera sanctionné, comme il se doit (comme il se doigt ?) et, afin de ne pas vous laisser totalement désemparés devant un blog sans aucun nouveau texte, comme il est coutumier qu’il y en ait un tous les jours sauf incident, nous avons plusieurs possibilités qui s’offrent à nous. Afin... [Lire la suite]
21 juin 2017

Hibernatus

Aujourd’hui, j’ai pris une grande décision, je ne vais pas aller travailler. Je vais me faire porter pâle. Je vais faire une journée buissonnière. Je vais me planquer. Je vais rester dans mon coin et fermer les yeux pour ne plus penser à rien, pour ne plus ni voir, ni entendre, ni sentir le monde qui m’entoure. J’ai choisi d’aller m’enterrer dans un trou le temps de dormir pendant tout ce mercredi bien trop chaud pour moi, je le sais déjà. Dormir dans un coin où je serai seul et sans risque d’être dérangé. D’un sommeil le plus... [Lire la suite]
17 juin 2017

est-ce que « avant », ça compte quand même ?

Je ne sais pas ce qui m’a pris mais ce midi, avant de déjeuner, pendant que je faisais réchauffer les restes du plat de mardi soir dernier, j’ai pris le roman que je suis en train de lire et je suis allé me poser délicatement sur un transat de la terrasse, non, dans un transat, sur la terrasse. J’étais bien, j’avais la tête à l’ombre (et donc, j’avais la tête ailleurs, aussi) et le reste du corps au soleil. Ou plus exactement : sous le soleil. Pas à côté. Pas n’importe où. Et ce qui devait arriver arriva. Et ce qui devait... [Lire la suite]

07 mai 2017

fier d'être français en Europe

Comment dois-je prendre ce que j’ai vu en allant voter, ce matin ? En arrivant dans la cour de l’école, trois bulletins Jean-Marine au sol, forcément jetés volontairement, pas arrivés là par hasard. Et dans l’isoloir, deux autres bulletins Jean-Marine, abandonnés là de façon encore plus ostentatoire. Est-ce un bon signe du destin comme une respiration à venir pour cinq ans ? Le quinquennat de la fin de ma carrière professionnelle. Je préfèrerais tellement que ça se passe sans violence extrême. Comment dire ? J’aimerais... [Lire la suite]
22 janvier 2017

nettement moins bien qu’il y a cinq ans

À chaque nouvel électeur qui présentait sa carte, j’ai eu l’impression que c’était le premier de la journée qui arrivait pour voter. Alors qu’il était déjà 9h45. La dame au visage très crémé et le monsieur avec les lunettes rondes, malgré le fait qu’ils arboraient un badge montrant qu’ils faisaient partie de la désorganisation de ces primaires socialistes, on aurait dit qu’ils débarquaient toutes les cinq minutes. Probablement des poissons rouges qu’on a sortis de leur bocal, qu’on a déguisé en gens d’apparence bien sur eux, entre... [Lire la suite]
27 novembre 2016

j'avais surtout envie de faire pipi

Je n’ai pas voté lors du premier tour des primaires des Républicains car je ne me sentais pas totalement en osmose avec l’idée de signer une charte comme quoi je partageais leurs valeurs (moi, j’ai toujours voté écolo ou socialo…) et je n’avais pas envie de donner deux euros à un parti qui, même s’il a changé de nom, a déjà reçu beaucoup du Sarkothon et peut-être même encore d’autres sources... mais je n’en dirai pas plus. Cela dit, en constatant le résultat de la semaine dernière, comme je n’aurais terminé que quatrième sur sept,... [Lire la suite]
09 février 2016

136 sur 577

Après, il ne faudra pas s’étonner que les gens n’aillent pas voter ou votent dans les extrêmes dont une. Après, il ne faudra pas pleurer si les hommes politiques n’ont plus la côte auprès du peuple. Après, il ne faudra pas se plaindre si tout ou partie de ces 441 absents ne sont pas réélus lors du prochain scrutin. Tant pis, tout part à vau-l’eau il semble qu’on n’y peut rien. Mesdames et messieurs les députés, pour qui nous avons voté (je fais partie de ceux qui ne s’abstiennent jamais), qui avez préféré ne pas venir pour telle ou... [Lire la suite]