01 janvier 2021

bonne année mon cul !

Je crois que cette année, je ne vais pas prendre le risque de la souhaiter bonne à qui que ce soit ou alors, uniquement aux gens que je n’aime pas. Vu ce qui s’est passé en 2020, alors que très naïvement et très sincèrement, il y a pile un an, j’ai dit à tous mes proches : bonne année et bonne santé, quand on voit comment on en a chié des ronds de chapeau pendant 10 mois, je me dis que soit ça ne fonctionne plus, les vœux, soit j’ai la guigne et je porte malheur à qui n’en veut. Alors, je crois que je vais faire profil bas et me... [Lire la suite]

21 novembre 2020

dons de fin d’année

Je ne sais pas pour vous mais pour moi, pour le président et moi, c’est fou tout ce qu’on peut recevoir comme sollicitations de la part des associations, en cette presque fin d’année. Et le pire, c’est que dans chaque enveloppe reçue, il y a des cadeaux : des étiquettes avec notre adresse, des cartes de vœux, des mini-agendas, des autocollants, des étiquettes pour mettre sur les cadeaux, des stylos en pacotille, des cartes de France ou des cartes du monde et des centaines de promesses de rendre des gens heureux grâce à notre don... [Lire la suite]
10 octobre 2020

étoiles filantes

Dans les nuits d’automne, errant par la ville, Je regarde au ciel avec mon désir, Car si, dans le temps qu’une étoile file, On forme un souhait, il doit s’accomplir. Enfant, mes souhaits sont toujours les mêmes : Quand un astre tombe, alors, plein d’émoi, Je fais de grands vœux afin que tu m’aimes Et qu’en ton exil tu penses à moi. À cette chimère, hélas ! Je veux croire, N’ayant que cela pour me consoler. Mais voici l’hiver, la nuit devient noire, Et je ne vois plus d’étoiles filer.   François Coppée L’Exilée... [Lire la suite]
30 septembre 2020

septembre moribond

Septembre se meurt et ça me fait de la peine. Surtout cette année. Mais je ne suis pas sûr que quand 2020 sera au bord de rendre l’âme pour laisser la place à ce jeune 2021 qui n’attend que ça, je suis sûr que là, je serai nettement moins ému dans le sens triste du terme. Parce que, quand je me retourne sur ces neuf derniers mois, je prends un coup de vieux terrible. Et je me rends compte que je n’aurais jamais dû accepter les vœux de bonne année au mois de janvier. Cette année ne sera pas à marquer d’une pierre blanche mais plutôt de... [Lire la suite]
30 avril 2020

bonne année, mon cul ! (billet totalement contaminé au Covid 19)

Quand je pense qu’il y a exactement 121 jours commença la longue litanie des vœux pour 2020 et ce, pendant un mois (sans compter tous les gens qui vous la souhaitent bonne et heureuse et surtout la santé, hein ? Surtout la santé parce que sans la santé, franchement, hein ? Sans compter tous ces gens qui vous la souhaitent dès le mois de décembre, sans doute pour être les premiers et se débarrasser d’une telle corvée. Non, moi, je dis que les vœux, ce n’est jamais avant la date. Comme les anniversaires. Avant l’heure, ce... [Lire la suite]
13 décembre 2019

intelligence avec la Chine ?

« Accusé Stéphane G. vous êtes présumé innocent mais il n’empêche qu’on a de sérieuses raisons de penser que vous avez cherché à manipuler vos lecteurs et trices dans le dessein de recevoir plus de vœux d’anniversaire que de raison sous un prétexte qui nous semble fallacieux à défaut d’être compris voire connu. Avez-vous quelque chose à dire suite à ce préalable ? » « Votre honneur, vos doigts d’honneur, je crois qu’il y a méprise car je n’ai fait que jouer et user de mon droit de pudeur. » « C’est... [Lire la suite]

09 août 2019

un bon petit soldat

Je crois que malgré mes airs rebelles (et parfois, je n’ai pas que l’air, j’ai aussi les paroles), je suis un bon petit soldat. En effet, que quand on me dit quelque chose, même si souvent, je n’en fais qu’à ma tête, les autres fois (dans quelle proportion ?), j’écoute ce qu’on me dit et je fais là où on me dit de faire (et même éventuellement dans le caniveau) et un point c’est tout. C’est surtout vrai, tout ça, quand ce qu’on me demande vient d’une autorité reconnue. J’ai un sens profond (tu le sens, mon sens... [Lire la suite]
27 décembre 2018

après l'heure, ce n'est plus l'heure

Happy birthday for me, happy birthday for me, happy birthday for me, Stéphane, happy birthday for me !... Je suis sincèrement désolé pour mes nombreuses lectrices, dont Mymy en tête, qui se sont trouvées honteuses de ne pas connaître la date de mon anniversaire mais, mes pauvres chéries, c’est trop tard. Ça fait plus de quinze jours que la date est passée et même si des vœux retardataires valent toujours mieux que pas de vœux du tout, après l’heure, ce n’est plus l’heure. Non pas que cela m’ait contrarié mais juste que maintenant, ça... [Lire la suite]
09 octobre 2018

Eugénie va exaucer trois vœux pour moi

Ce n’est pas un garçon qui est sorti de ma lampe de chevet, cette nuit, quand je me suis réveillé et que je l’ai frottée car je trouvais qu’elle éclairait bien faiblement. Non, c’est une espèce de princesse orientale avec un nom totalement européen : Eugénie. « Bonjour, je m’appelle Eugénie et je suis là pour exaucer trois vœux rien que pour vous, cher Stéphane ! » Ah bon, elle connaissait mon nom ? J’ai voulu vérifier si ce n’était pas pour une caméra cachée mais non, apparemment non. Et véritablement non... [Lire la suite]
17 mars 2018

seulement trois vœux ?

C’est vraiment idiot, mais j’avais (très) bêtement renversé du vin rouge (moi qui n’en bois jamais ou si peu) sur mon slip propre, qui est plus est, blanc. Autant vous dire que ça se voyait. Je n’allais pas pouvoir rester comme ça, même sous des pantalons, moi, ça me dérangeait de le savoir. On ne sait jamais, imaginez un peu que je me retrouve aux urgences et qu’on découvre un slip qui sent le St Estèphe ! Oui, je sais, il faut déjà être connaisseur pour reconnaître une odeur de St Estèphe sur un slip qui sent avant tout la... [Lire la suite]