07 juin 2017

à cheval sur deux mondes

Quand on se réveille, comme moi, à l’instant, d’une sieste d’un peu plus de deux heures, on est un peu comme à cheval sur deux mondes. J’ai donc une fesse dans le monde onirique de quand on dort et l’autre dans celui, bien plus ancré dans la réalité de la vraie vie, celle, courante, d’au jour le jour. J’en suis là. Hésitant à choisir dans lequel de ces deux mondes, je vais passer mes deux prochaines heures. Voire plus. J’ai les yeux un peu humides de trop de bâillements, depuis quelques minutes. J’ai l’esprit un peu ailleurs, un peu... [Lire la suite]