06 novembre 2018

chut, faites comme si je n'étais pas là

S’il vous plaît, je vais vous demander de ne pas faire de bruit même si vous n’êtes venus que pour lire. Imaginez que vous êtes dans une bibliothèque publique et que des gens sont en train de travailler, vous ne violeriez pas leur besoin de silence ? Alors, aujourd’hui, ici, je vous en prie, faites la même chose. Faites comme si je n’étais pas là mais n’en profitez pas pour prendre toutes vos aises pour autant. Non, respectez ce lieu comme vous respecteriez votre propre maison. Et, dernière recommandation, laissez cet endroit... [Lire la suite]

20 février 2018

versus Emma Gonzalez

Quand c’est écrit, c’est écrit. Je n’étais déjà pas très content de mon billet d’hier, très moralisateur dans le mauvais sens du terme mais en plus, si je compare mes trois malheureux paragraphes au discours d’environ 10 minutes d’ Emma Gonzalez, aux États-Unis, forcément, je ne fais pas le poids contre une petite jeunette aux cheveux ras qui a une fougue comme ça et un talent indéniable pour s’adresser directement au président Trump sans faire de langue de bois, a contrario de ce dernier. Moi, quand j’ai entendu des extraits de ce... [Lire la suite]
19 août 2017

reprendre une (pas si) vieille habitude

Comme à chaque fois que je sais que je ne vais partir quelque jour, je programme plusieurs billets à l’avance et ainsi, je peux profiter de mon temps libre en toute quiétude. Même si le mot quiétude ne peut plus vraiment faire partie de notre vocabulaire quotidien. D’ailleurs, c’est un peu le risque quand on prévoit d’écrire des textes à l’avance, c’est d’être coupé de la réalité. Et même si ça ne m’a pas empêché d’être très ému, bouleversé et solidaire des victimes et de leur famille, j’ai une pensée pour Barcelone, là. Deux jours... [Lire la suite]
06 février 2017

les voies du seigneur sont impénétrables

Si ça n’avait pas pris cette tournure pathétique, ça pourrait être le plus drôle de tous les feuilletons depuis Dallas. L’affaire Fillon commence à nous prendre le chou car on voit bien que tout ce qu’il fait pour sa défense n’est pas bien fait, que tous les journalistes s’en donnent à cœur joie comme un chien avec un os à ronger et que nous, nous sommes obligés d’assister à ça. La présomption d’innocence vaut pour tout le monde, pas que pour monsieur Fillon et sa Pénélope de femme. Je veux donc bien croire qu’il n’a rien fait de... [Lire la suite]
26 janvier 2016

tout le monde n'a pas la chance d'avoir

Je ne sais pas ce qui m’a pris tout à l’heure, à l’instant, mais j’ai failli écrire des horreurs et je me suis arrêté à temps parce que sinon, je serais encore passé pour un sale vieux ronchon qui va trop loin et qu’on devrait censurer. Mais comme je pense qu’on peut rire de tout (et même les jours où l’envie de rire n’est pas la plus présente) et tant pis pour ceux qui ne sont pas sensibles à toutes les formes d’humour. C’est vrai ça, on en parlait beaucoup l’an passé, de ce droit à la caricature, de ce droit à la moquerie et de ce... [Lire la suite]
28 novembre 2015

interdiction formelle de jeter ses propres déchets sur la voie publique

Je pense qu’on devrait légiférer pour interdire formellement de jeter ses propres déchets sur la voie publique. Et quand je parle de ses propres déchets, je ne parle pas des mégots, des papiers d’emballage de paquets de cigarettes, des emballages de hamburgers ou que sais-je encore, non, je parle des déchets les plus personnels qu’on puisse jeter par terre. Les déchets les plus intimes. Tout comme il est censé être interdit de cracher par terre, de faire pipi ou caca dans la rue, je pense qu’on devrait interdire de se faire éclater... [Lire la suite]

27 novembre 2015

bleu, blanc, rouge

Bleu, blanc, rouge… Bleu comme l’océan, bleu comme le ciel, bleu comme l’immensité de la liberté. Le bleu est une couleur qui rassure. Qu’il soit clair ou foncé. Blanc comme la neige, blanc comme l’innocence, blanc comme l’immensité de la banquise. Le blanc est une « couleur » qui éclate à la lumière. Rouge, comme la passion, rouge comme le sang, source de vie, qui coule dans nos veines, comme la couleur d’un vin qu’on prend plaisir à partager. Bleu, blanc, rouge… Aujourd’hui, le président a fait pavoiser le... [Lire la suite]
18 novembre 2015

le lisier

Je suis très admiratif de celles et ceux qui ont perdu quelqu’un de cher, pendant les attentats, ceux de vendredi dernier ou d’autres, plus anciens, admiratif devant la force de leur caractère pour supporter cette douleur pourtant inacceptable. Je suis admiratif devant leur capacité à ne pas être en colère voire à accorder leur pardon afin de relever la tête plus vite et aller de l’avant. Car de toute façon, il n’y a pas grand-chose d’autre à faire, dans ces cas-là. Je suis d’autant plus admiratif que je ne sais pas si j’aurais cette... [Lire la suite]
16 novembre 2015

une émotion universelle

Forcément, on est tous, je suis un peu plus à cran qu’en temps normal et si l’émotion est totale depuis samedi matin, pour moi, la moindre chose que je peux voir, lire ou entendre ne fait que la renforcer comme si c’était encore possible d’être plus bouleversé. Évidemment, je suis empli d’une tristesse infinie quand je pense aux victimes, à celles qui sont mortes, à celles qui sont blessées voire grièvement blessées mais aussi à leurs proches, à celles qui ont pu assister à ces carnages et qui s’en sont sorties. Et ce soir, je mettrai... [Lire la suite]
12 juillet 2015

serial méchant

Je suis un serial méchant. Quand je suis au milieu de mes cons génères, j’aime bien leur faire des saloperies mais attention, seulement de façon sournoise parce que je ne veux pas qu’on sache que ça vient de moi, bête et méchant mais pas téméraire, faut pas déconner, non plus. Je suis un méchant en série et j’aime quand les autres sont les objets de mon besoin d’agressivité. Parce que sinon, je refoule et je me sens mal. Et quand je me sens mal, c’est pire. Et tout cas, ça peut le devenir. Je suis un serial méchant et parmi les... [Lire la suite]