27 mars 2020

chiffre d’affaires en baisse (billet non garanti en coronavirus)

Wesh, wesh, yoo ! Comment je fais, moi, maintenant ? Y a plus personne dans les rues et moi, je me retrouve avec beaucoup de stock que j’arrive pas à vendre. Je peux même pas faire un hashtag « Qui n’en veut de ma beuh ! » parce que même si les gens se connecteraient dessus, ils pourraient même pas venir en chercher. Pourtant, je suis toujours au même coin de rue, au même bas d’immeuble mais personne vient plus me voir. Et moi, si je la vends pas, mon herbe, je perds des sous, car je l’ai payée cash à mes... [Lire la suite]

27 février 2020

réflexions sur les miroirs et sur les concepts

Je suis dans ma semaine de la réflexion comme si j’étais un vendeur de miroirs et justement, je vais aborder ce sujet des reflets et donc, de l’image qu’on a de soi versus celle qu’on renvoie aux autres comparée à celle que nous renvoie une psyché. Et j’aimerais aussi qu’on parle des concepts en général, dans leur globalité. Juste pour le plaisir de disserter un peu sur la façon que je peux avoir de faire marcher mes neurones pendant que le coronavirus est en train de devenir multi-continental ou pluri-continental et que les malades... [Lire la suite]
19 février 2020

homme à lunettes...

Le problème quand on doit choisir des lunettes, c’est qu’on essaie des montures sans les verres qui nous permettront d’y voir bien clair mais que, comme on ne porte pas ses propres binocles et comme on est très mauvais juge pour soi-même, on ne sait jamais si ce que nous dit le vendeur « celle-ci vous va très bien, elle est très en harmonie avec l’ovale de votre visage et elle vous adoucit le regard…» Tu parles, Charles ! En réalité, les montures sont vertes et vous détestez portez du vert, ça ne vous va pas du tout au... [Lire la suite]
12 octobre 2018

couinements et grincements

L’histoire commence fin 2017 quand nous nous sommes décidés à acheter un sommier électrique pour notre lit. Un lit de 160. Et, convaincus par l’argumentation du patron et du vendeur d’un magasin spécialisé, à Mériadeck, nous avons franchi le pas et avons été livrés, tant bien que mal, juste avant Noël. L’installation nous a semblé faite rapidement et sommairement par un livreur dont c’était la première fois. Mais nous avons pensé qu’il n’y avait pas de raison que ça ne fonctionne pas. Je passe les détails sous silence et nous avons... [Lire la suite]
22 mars 2016

je feurai le naisaisaire

Il y a des fois, au bureau, je suis obligé de me boucher les oreilles et d’arrêter de respirer pour déchiffrer, d’abord et comprendre, ensuite, ce qu’un de mes collègues, préparateur de commande a bien voulu faire passer comme message à l’attention de tel ou tel vendeur. Et il y a des fois où c’est presque mission impossible. Je suis désolé, je n’y arrive pas. Et ce n’est pas de la mauvaise volonté de ma part, je vous le jure, madame la présidente. Oui, je dis ça au cas où je serais au tribunal mais franchement, je ne vois pas... [Lire la suite]
31 janvier 2016

sans un seul adjectif ?

Imaginons ce que serait notre vie sans un adjectif. Non, j’ai vraiment du mal. Parce que ça signifierait qu’on ne pourrait plus, entre autres, qualifier ce que nous souhaitons dire, ce dont nous voulons parler. Par exemple. Le film d’Étienne Chatiliez, La vie est un fleuve, sans adjectif, c’est nettement moins vendeur. Ça peut faire partie d’un poème mais ça n’a aucune portée visant à faire penser que c’est un film qui peut faire sourire. Parce que la vie est un fleuve, ça reste dans une neutralité qui n’aurait pas fait venir autant... [Lire la suite]