13 décembre 2017

absolution, dissolution, résolution, amen

Hier, en écrivant le paragraphe 2 de mon billet, qui en comportait 7 (c’est bien de le dire car personne ne l’avait remarqué, j’en suis sûr), j’ai utilisé le verbe absous au participe passé et je ne me suis posé aucune question car je n’ai eu aucun doute quant à sa forme grammaticale. Idem pour l’orthographe. Moi, Stéphane G., je suis absous avec un « s » à la fin car je suis plusieurs dans ma tête, tout le monde le sait, jusque-là, rien que de très normal. Non, en revanche, dans la soirée, je me suis mis à me demander... [Lire la suite]

09 août 2017

une heure quinze de stationnement gratuit

En tant que bordelais même si pas natif mais naturalisé, j’ai le droit de bénéficier de conditions spéciales pour stationner dans certains secteurs, comme dans d’autres grandes villes, d’ailleurs. Des villes d’ailleurs, d’ailleurs. Oui, c’est ça. Et là, la société qui gérait ce système dématérialisé a changé (probablement parce que la mairie le souhaitait) et donc, il m’a fallu comme les autres abonnés, faire un transfert d’Urbis Mobile vers Easy Park. Bien sûr, mes coordonnées et mon solde créditeur sont passés comme une lettre à la... [Lire la suite]
21 avril 2017

avant que les paupières ne baissent leur rideau

Il va falloir que je me dépêche à écrire mon billet quotidien car vu comment je suis fatigué, si ça se trouve, je vais m’écrouler de sommeil sur mon clavier et je me réveillerai avec AZERTYUIOP sur le front. Et comme je ne pense pas que ça soit vraiment très confortable de dormir sur un ordinateur portable… Ça m’est déjà arrivé d’être dans un état proche de celui-ci, au travail et de faire des tâches tellement répétitives que j’étais dans une semi-conscience, un peu comme quand on est hypnotisé, et si mes doigts appuyaient sur les... [Lire la suite]