13 mai 2017

pas trop courageux, le mec

Ah ça non, il n’est pas trop courageux, le mec moi. Il a vraiment peu de tonus, ce qui n’est pas anormal, il est samedi après-midi, une lourde semaine derrière lui et ce ne sont pas ces quinze jours fériés qui l’attendent au tournant qui sont aptes à lui retirer son espèce de fatigue. Sa chape de plomb sur les épaules. Et dans son esprit. Alors, le mec moi, il lézarde. Non pas au soleil mais sur le canapé en visionnant Envoyé Spécial de jeudi dernier, en replay. Avec l’espoir ténu que la volonté, la conviction et l’audace de Macron... [Lire la suite]

12 mai 2017

seize jours fériés consécutifs

Demain, je serai en congés pour deux semaines. Ça va me faire seize jours fériés consécutifs. Parce que qui dit congés, ne dit pas forcément vacances et c’est justement ce qui m’attend. Je ne pars pas. Je ne pars pas en voyage. Je vais aller chercher mes parents pour que nous allions ensemble à Nantes, pour un week-end et j’irai passer une journée à Toulouse. Après, si nous décidons d’aller passer trois ou quatre nuits à Biscarrosse, ça sera un petit dépaysement mais ça ne sera pas ce que j’appelle des vacances, où on va découvrir un... [Lire la suite]
27 mars 2017

dernière station avant l'autoroute sans fin

C’est mon dernier après-midi avant la reprise du boulot, la nuit prochaine. Mes dernières heures de liberté avant l’emprisonnement dans mon travail jusqu’aux prochaines vacances, ma prochaine permission et après, je sais que rien n’aura lieu avant septembre, dans le meilleur des cas et encore après, les mois en « bre », ça sera la fin d’une année avant une nouvelle et moi, avec encore un peu moins de temps avant d’atteindre cette inaccessible étoile (à vue de nez) qu’est ma retraite, pour l’instant. Je sais que parler sans... [Lire la suite]
19 mars 2017

jour J comme Janniversaire

Hier matin, ça devait être une journée de travail tout ce qu’il y a de plus normal. Sauf que j’avais oublié une chose et que je n’en avais pas imaginé une autre. Et sauf que c’était ma dernière avant ma semaine de vacances à l’est du Rhin. À part tout ça, la routine, quoi. Je n’avais juste pas imaginé une chose : qu’un grain de sable allait enrayer tout le mécanisme bien huilé de nos routines, celles de mes collègues et la mienne. Tout logiquement, j’allais embaucher vers 3h30 et très certainement terminer vers 9h30, 10h à tout... [Lire la suite]
12 mars 2017

caisse de prévoyance

J’ai choisi l’option de publier un billet par jour pendant ma semaine de vacances, à partir du 19 mars prochain, quand je serai en Allemagne. Mais comme je ne veux pas chercher des moyens de me connecter à tout prix pendant que je serai là-bas, j’ai décidé d’écrire cinq (petits) billets à l’avance. Que cinq ? Oui : nous partons dimanche mais je pense que j’aurai le temps d’écrire ce jour-là et nous reviendrons le samedi suivant sur Bordeaux et là encore, je ferai le nécessaire de chez moi, une fois revenu à non port. Cinq... [Lire la suite]
27 février 2017

brûler les étapes

Non, je ne suis pas en plein entraînement pour le prochain tour de France puisque, a priori, je ferai plutôt une boucle franco-germanique, dans trois semaines. Non, je ne suis pas non plus en train de m’exercer à faire la route du rhum, d’une part parce que je n’en bois pas (je n’aime pas ça) et d’autre part, je suis peut-être à voile, parfois, mais quand je m’énerve, de temps en temps, je suis surtout à la vapeur. Non, rien de tout ça. Non, rien de rien… Non, rien de rien, non, je ne regrette rien… Avec mes souvenirs, j’ai allumé le... [Lire la suite]

24 février 2017

encore soixante-dix-sept

Encore soixante-dix et Blanche Neige pourra s’amuser avec soixante-dix-sept nains. De quoi l’occuper pour le restant de ses jours. Non, plus sérieusement, encore soixante-dix-sept et j’atteindrai le mille cinq-centième billet de ce blog. Mille cinq cents. Ça fait un bon peu, comme ils disent dans l’Ain. Mille cinq cents, c’est à la fois beaucoup mais en vérité, je vous le dis, c’est peu. C’est peu en regard du nombre de pages de certains romans ou d’autres livres tels que la Bible. Mais c’est malgré tout quelque chose. Et là,... [Lire la suite]
05 octobre 2016

à l'étude

Étymologiquement, c’est celui qui prend des notes.  Apparemment, c’est quelqu’un d’austère et de coincé. Quelqu’un qui travaille dans un bureau tout de bois revêtu, avec des couleurs sombres et des fenêtres plutôt obstruées pour créer une atmosphère feutrée voir sinistre. En même temps, quand on y va, bien souvent, c’est pour parler de quelqu’un qui est mort. L’ambiance est donc rarement à la fiesta quand on va en visiter un. On n’y fait jamais tourner les serviettes et on n’y danse pas plus. Même si le plancher de son bureau est... [Lire la suite]
29 septembre 2016

de l'absenciel

Après un bon repas entre amis, sur la terrasse, avec le patron, Bernard et le président, je me suis senti bien comme quand on est en vacances mais au lieu d’aller faire la sieste, je me suis dit qu’il serait préférable de venir écrire dans mon blog. Avant que je n’en ai plus le courage. D’autant que je venais d’avoir une idée pendant que les trois autres étaient en train de boire leur café et moi pas. Car je ne bois pas de café. En tout cas, pas le midi. En temps normal, je veux dire. Et aujourd’hui, c’était justement un jour à... [Lire la suite]
19 septembre 2016

le Moyen-Âge

J’ai passé un week-end familial très sympa et très cruel. Très sympa car, comme je l’ai déjà écrit dans les deux billets précédents, j’étais avec tous mes oncles et tantes (ou presque puisque Gilbert manquait à l’appel) et parce que des moments précieux comme ceux-là, c’est sans doute depuis seulement quelques années que je suis capable de les apprécier. À leur juste valeur. Pendant près de vingt-cinq ans, je n’ai vu personne ou si rapidement que ça ne compte pas, dans cette famille que j’ai peut-être fui mais pas parce que je ne les... [Lire la suite]