19 juin 2021

à trois jours : des présentations importantes

Bon, la fête est prévue dans trois jours, le temps passe vite et j’espère que nous serons prêts à temps. Nous partirons demain pour nous rendre sur le lieu que j’ai réservé à cette occasion mais je ne peux toujours pas en dire plus, ça doit rester une surprise sinon, ça n’aura servi à rien que je fasse un peu durer le suspense depuis environ trois semaines. Avec Chouchou, nous travaillons d’arrache-pied et je pense que ça ne devrait pas être trop mal mais comme on ne peut jurer de rien… Tout le monde ne se connaît pas dans la dizaine... [Lire la suite]

10 janvier 2021

oui, je vais continuer de te laisser

Oui, tu as raison, je vais continuer de te laisser, c’est mieux pour tous les deux. Tu as bien vu qu’avec moi, c’est tout ou rien. J’apparais, je disparais et je réapparais et soudain, j’en veux toujours plus. Alors, oui, le mieux, c’est que je fasse profil bas et que je continue de te laisser. Ça ne veut pas dire que je n’ai plus envie de te voir, ça veut dire que je veux créer un manque. Ne pas tomber dans une urgence routinière. Ne pas me précipiter à la moindre annonce de la moindre pluie. Ne pas venir sous tes fenêtres à miauler... [Lire la suite]
22 avril 2020

report d’invitations (billet contaminé au Covid 19)

Stéphane ? Oui, président ? Tu es sûr que tu vas faire un dîner pour tes amis de Paris, pour le 8 mai ? Pourquoi ? Tu m’avais dit oui, quand je t’en ai parlé au mois de janvier, tu as changé d’avis ? Chère Myriam, j’espère que tu vas bien ainsi que ton mari, ton fils et tes animaux. Nous, ici, ça va bien aussi donc, tout va pour le mieux. Mais si je t’écris, ce matin, c’est parce qu’il me semble bien que je vous avais invité, Pascal et toi, pour dîner, autour du 8 mai car vous venez assister à une exposition... [Lire la suite]
23 juin 2019

il faut te ressaisir, mon gars

Oui, on a beau être bon, on peut parfois se laisser un peu aller et finalement, cacher une certaine médiocrité. La seule différence avec ceux qui le sont souvent, très moyens, c’est que quand on peut, quand on en est capable, on arrive peu ou prou à masquer ses faiblesses, à les enrober dans une couche de faux-semblants qui peuvent faire croire qu’on a travaillé ou qu’on est toujours à la hauteur. Je suis tout à fait capable de ça, je le sais d’autant bien que je me connais comme si je m’étais fait et que je ne me fais aucune illusion... [Lire la suite]
17 juin 2019

et dedans, il y a un cœur qui bat

Non, je ne suis pas qu’un clown qui aime faire rire de peur d’être lui-même obligé de pleurer sur son sort. Parce que moi, je suis comme ça, je suis un nostalgique, parfois mélancolique et donc, j’ai toujours une urgence à tenter de vouloir rire de tout, parfois au détriment de la bienséance. Vous savez, ce n’est pas trop la peine de me le dire, je le sais. Je sais comment je fonctionne. Je sais quels sont mes qualités (nombreuses) et mes défauts (tout aussi nombreux – j’ai failli écrire « minoritaires » mais je me suis... [Lire la suite]
14 février 2019

une soirée de St Valentin

Un pensée particulière aujourd’hui pour toutes ces femmes qui sont seules et qui ne savent donc pas ce que c’est que d’être en couple, d’organiser une soirée de St Valentin avec son mec sans savoir que celui-ci a une maîtresse et qu’il aurait préféré passer la soirée avec elle plutôt qu’avec sa femme. « Tu m’aimes, chéri ? » « Oui, ma chérie. (J’espère qu’elle ne va pas prendre entrée, plat et dessert, outre que ça va encore me coûter la peau des fesses, j’aimerais bien que ça ne s’éternise pas, ici, dans ce... [Lire la suite]

11 février 2018

et soudain, Marseille me tend les bras

Pendant que sur Fip, on entend Polo dans sa reprise de « À Paris », soudain, Marseille vient de me siffler, du coup, je me suis retourné car ce n’est pas tout à fait faux, je suis un peu un mec facile.  « Les ennuis, y en n’a pas qu’à Paris, y en a dans l’monde entier oui, mais dans l’monde entier, y a pas partout Paris, v’là l’ennui… » Sauf que moi, ce n’est pas Paris qui me prendra dans ses bras, en cette année 2018 mais bel et bien Marseille qui me fait de l’œil et qui fait déjà battre mon cœur comme si... [Lire la suite]
06 août 2017

sens obligatoire

Un panneau de sens obligatoire, ça signifie que c’est valable pour tout le monde. Même au munis de certains privilèges dus à leur fonction. Le droit de vote, par exemple. Si on n’a pas appelé ça « devoir de vote », c’est parce qu’on a bêtement pensé que les citoyens seraient suffisamment responsables pour comprendre qu’aller voter, c’est important. Non. C’est essentiel. Alors, ne l’oublions pas et, bien au contraire, oublions les moments de détente pour une fois, les jours d’élections ou faisons-les passer après être passés... [Lire la suite]
05 avril 2017

il faut absolument que je trouve quelque chose à dire

Oui, il faut absolument que je trouve quelque chose à dire pour le publier dans mon blog, aujourd’hui et si possible, ça serait bien que je trouve rapidement. Là, à l’instant T comme Tanné, il est exactement 12h52, presque 12h53. Je me connais, je me suis mal levé, ce matin et si je m’écoute, entre le fait que je dois aller en ville et que je préfère y aller de bonne heure pour ne pas rentrer tard et le fait que j’ai très, très, très envie d’aller m’allonger sur le canapé, mon cœur et ma raison hésitent et pourtant, je sais ce... [Lire la suite]
14 décembre 2016

rendez-vous médicaux

Allo ? Bonjour madame … Excusez-moi de vous déranger mais j’aimerais prendre un rendez-vous pour une échographie de mon cuir chevelu, s’il vous plaît… Parce que ça me démange, là… Pardon ? Ça ne se pratique pas ? Ah, c’est embêtant, ça… voyons voir… j’ai un bon pour une échographie… qu’est-ce que je pourrais prendre ? Qu’est-ce que vous avez de bien en ce moment ? Ah non ? Il faut que je vienne avec une ordonnance pour quelque chose de précis ? Je ne savais pas. Je vais vous rappeler,... [Lire la suite]