03 août 2016

des noms à dormir sous l'eau

C’est vrai que s’appeler monsieur ou madame Têtevide, Courtecuisse ou Sèchepine, ça ne doit pas être facile tous les jours. Et c’est pire quand on est une femme et qu’on épouse un monsieur avec un patronyme de ce genre car accepter de le porter, c’est presque de l’inconscience. Ou de l’amour absolu mais l’amour intégral a-t-il des limites ? Idem pour les Chaudoreille, les Trompesauce et autres Sallé-du-Chou. Sans oublier les Lapisse, Lacrotte et Pécourt-Lecul-Joly. Non, je n’invente rien, oui, tous ces noms existent. Il suffit de... [Lire la suite]