20 mars 2019

un printemps de fleurs

Il est en avec les choses comme avec les êtres humains voire les animaux. Pourquoi en aime-t-on certaines et d’autres pas ? Et pourquoi certaines particulièrement plus que les autres ? Ce postulat vaut pour les fruits, les légumes et, ce dont je vais parler aujourd’hui, des fleurs. En ce jour de printemps, ça m’a semblé normal de les mettre en valeur. Celles que j’aime ? Ma préférence va aux tulipes depuis que je suis tout petit, j’ai déjà raconté ce souvenir d’une seule fleur, dans la lumière d’une fin d’hiver, chez... [Lire la suite]

20 février 2019

ça pousse, ça pousse

Ce que j’aime bien entre autres, dans le mois de février, c’est de découvrir que mes plantations de l’automne commencent à pointer le bout de leur nez. Les tulipes semblent vouloir sortir de la léthargie dans laquelle elles étaient plongées depuis toujours et justement, je pense que là, elles en avaient ras le bulbe et n’aspirent plus qu’à une chose : terminer leur croissance et pouvoir enfin vivre à l’air libre et voler de leurs propres pétales. Moi aussi, je les attends avec impatience, ce sont mes fleurs préférées avec les... [Lire la suite]
07 janvier 2019

jaune cocu

J’aime le jaune des soleils qu’on dessine quand on est enfant, un jaune franc du collier avec beaucoup de rayonnement. C’est un jaune éclatant, un jaune un peu rêvé car en réalité, le soleil est plutôt jaune d’or. Et j’aime justement le jaune des boutons d’or, ces petites fleurs qu’on se mettait sous le menton et dont le reflet sur notre peau nous faisait dire : tu aimes le beurre. J’aime le jaune du beurre sauf quand celui-ci devient terne car il a ranci. Je n’aime pas le beurre rance et je n’aime pas le jaune des gilets et des... [Lire la suite]
23 septembre 2018

il y a des endroits où ça ressemble à l’automne

Je sais que l’automne, le début de l’automne, c’est pile poil en ce moment mais compte tenu du niveau global d’ensoleillement, on pourrait encore se croire en été. Sauf que, sauf que, il y a des endroits où ça ressemble à l’automne malgré tout. Juste certains endroits. Pas partout. J’en veux pour preuve l’angle gauche de la terrasse, quand on regarde depuis la porte-fenêtre du séjour, là où il y a le plus d’ombre quelle que soit la saison, eh bien là, depuis quelques jours, depuis mon retour de Biscarrosse, c’est flagrant, c’est très... [Lire la suite]
17 avril 2018

comme une envie de pluie

Il fait grand ciel bleu et, par conséquent, grand soleil. On ne peut pas dire que le fond de l’air n’est pas encore un peu frais mais on se dit qu’on est sur la bonne voie. Ou alors, ce serait cruel de nous faire croire que… Mais non, je veux adhérer à cet espoir de printemps enfin revenu, comme bientôt, le temps du muguet. Les tulipes de la fin de l’hiver ont les pétales qui se sont fait la malle et bientôt, il sera largement temps de changer de fleurs comme on passe des vêtements d’hiver aux vêtements d’été. Il sera temps de... [Lire la suite]
25 février 2018

parmi les premiers bonheurs de l’année

Outre le premier janvier qui est, normalement, un jour où se sent bien car on envoie des vœux et on en reçoit, aussi et peut-être, pour les gourmands, la chandeleur et Mardi Gras, on ne peut pas dire que les premiers mois de l’année sont des mois où on a matière à apprécier le temps qui passe. Sauf peut-être dans le fait que les jours rallongent. Et encore… Moi, j’aime bien aussi les jours courts. Pas seulement parce que je suis né en décembre et que je dois être naturellement capable de les apprécier mais aussi parce que j’aime... [Lire la suite]

07 avril 2017

que sont devenues les fleurs ?

Que sont devenues les fleurs du temps qui passe ? Que sont devenues les fleurs du temps passé ? Aujourd’hui, c’est le jour du grand fauchage. Après avoir coupé les têtes fanées de mes premières tulipes jaunes, le week-end dernier et celles des rouges, avant-hier, là, je viens de déterrer les bulbes en tirant doucement sur les tiges jusqu’à ce qu’ils sortent de terre, de leur début d’hibernation. Parce qu’il n’était pas question qu’ils restent là tout l’été à se tourner les pouces sans rien faire. Non, je vais les mettre au... [Lire la suite]
11 mars 2017

probablement les premiers jours du printemps

Peut-être parce que, enfin, cet après-midi, enfin, je n’ai plus mal à la tête. La première fois depuis mardi dernier. J’ai passé ma semaine à osciller entre migraines et maux de crâne. Parce que je suis un crâneur, oui, probablement mais je m’en serais bien passé, vous savez. J’aurais préféré avoir une vie normale, une vie même ordinaire pour ne pas dire banale. J’aurais préféré qu’il ne se passe rien plutôt que ces hauts et plutôt que ces bas qui m’ont fait hésiter entre mal être et bien être pour finalement tomber du mauvais côté de... [Lire la suite]
27 juin 2014

y a des marins qui meurent

Dans le port d’Amsterdam, y a des marins qui naissent et des marins qui chantent. Et moi, j’ai découvert qu’il n’y avait plus de marins ou alors, je me suis trompé d’endroit. Ou je me suis trompé d’heure. Ou d’époque. Je n’ai rien ressenti d’enthousiasmant comme je pouvais m’y attendre avec ce que j’en savais, avec ce qu’on m’en avait dit, avec ce que Brel nous en avait chanté. Bien sûr, il y a toujours les canaux et ces maisons étroites et parfois comme dégingandées voire bâties par des architectes qui auraient perdu la notion de... [Lire la suite]
18 juin 2014

avant un plat pays

La veille d’un départ en vacances. En temps normal, je serais très excité. Dans ma tête. Excité comme un époux juste marié. Là, je n’ai même pas conscience de partir demain. De prendre l’avion demain. De toute façon, je n’ai aucune conscience de rien depuis quelques jours. Je suis comme le Costa Concordia. Je n’arrive plus à faire surface et c’est à peine si je tiens debout sur mes jambes. Sur mes nageoires. Vu que j’ai la sensation d’évoluer dans des eaux troubles. Et de me faire des queues de poisson à moi-même. Difficile de se... [Lire la suite]