02 décembre 2018

une pause dans la pause : une re-pause ?

Je viens de somnoler un peu pour ne pas dire que je viens de dormir un bout. Après le déjeuner de ce dimanche, après une soirée où je me suis couché tard, pour une fois, j’avais envie de me relaxer et au lieu de ça, je me suis fait avoir par un endormissement inattendu ou presque. Comme si j’avais été assoupi par un hypnotiseur et sa baguette magique. Un enchanteur qui m’aurait rendu un peu de ce calme que j’ai dû perdre il y a bien longtemps. Ce calme perdu et cette sérénité tout aussi  abandonnée en cours de toute. Et parfois,... [Lire la suite]

25 janvier 2018

prendre un peu de plaisir, oui, mais quand et comment ?

Je ne voudrais pas avoir l’air de rabâcher mais encore une fois, à peine une journée de soleil et hop, voici la pluie qui revient faire des claquettes sur les trottoirs mais pas que. Sur la terrasse, aussi. Et là, il est pile une heure de l’après-midi, l’heure où le soleil pourrait être au mieux de sa forme, eh bien non, je suis obligé d’allumer la lampe de mon bureau pour voir où je mets les doigts sur le clavier. Et ce n’est pas parce que je ne regarde pas mes doigts pour écrire que je n’ai pas besoin de voir, si j’en ai besoin ou... [Lire la suite]
21 mai 2017

peut-être, mais elle est députée

Mercredi dernier, je rentrais du centre-ville en voiture et j’étais rue des Frères Bonie, le long de l’ancien Fort du Hâ, à côté du nouveau Palais de Justice et comme bien souvent, des cyclistes roulaient sur la chaussée au lieu d’être tout normalement sur la piste qui leur est réservée. Alors, j’ai essayé d’être patient mais non, je n’ai pas réussi longtemps et au bout d’un peu plus de dix secondes, fatigué de rouler à 12 à l’heure au risque de caler, j’ai donné plusieurs coups de klaxon. En vain. Non pas vingt coups mais des coups... [Lire la suite]
31 juillet 2016

le premier orage sans désespoir

Ça y est, notre nouvel appartement a été baptisé et notre terrasse a été arrosée. À votre santé, messieurs-dames, c’est Tlaloc qui régale. Hier, nous avons fêté aussi dignement que possible notre installation, en tête-à-tête et nous nous sommes abreuvés jusqu’à plus soif mais ce matin, pas de gueule de bois, non, juste la sensation d’en avoir peut-être trop vu, peut-être trop bu. En même temps, ce n’était que de l’eau, de l’eau de là-haut, de l’eau de l’au-delà. Je suis allé en ville à vélo et je suis revenu juste au moment où les... [Lire la suite]
08 janvier 2016

beaucoup pluvieux

Eau, mais quelle est donc toute cette eau qui nous tombe dessus depuis plusieurs jours ? Je ne sais pas s’ils sont en train de faire du déstockage de début d’année, là-haut, au rayon des perturbations humides mais alors, on nous gâte, je ne vous dis pas mais qu’est-ce qu’on nous gâte. Et comme les choses sont plus que bien faites, c’est de l’eau encore plus mouillée que celle qu’on a pu recevoir les années précédentes. En tout cas, hier, même sous mon grand parapluie, mon petit coin de paradis, je peux vous dire que toute la... [Lire la suite]
24 septembre 2015

bis repetita

Yolande, ma sœur, oui, parce que ma sœur s’appelle Yolande, oui, parce que j’ai une sœur, je n’en parle jamais parce qu’on ne se voit pas beaucoup, parce que, à Marseille, oui, parce qu’elle habite à Marseille, eh bien, elle habite Marseille et lundi, oui, parce qu’on était lundi, et lundi, elle était avec ses trois enfants, oui, parce qu’elle a trois enfants et au moment de traverser la rue devant chez elle, oui, parce qu’elle habite juste devant une rue avec un peu de circulation, eh bien, au moment de traverser la rue, elle s’est... [Lire la suite]

11 juin 2015

cinq incivilités

Comme tout piéton, je marche sur les trottoirs le plus possible. Rares sont les moments où je ne le fais pas car ça reste quand même un endroit sécurisé, a priori. Et même si, en tant que piéton, je ne suis pas toujours responsable puisque je traverse souvent en dehors des passages qui me sont réservés, je reconnais que cet espace piétonnier me convient. Me convenait. Mais de plus en plus, ça devient impossible de s’y sentir sans danger. J’en veux pour preuve, ce matin, celui qui roulait sur le trottoir en scooter car il était en... [Lire la suite]
04 mai 2015

en voie de disparition

On parle toujours des animaux en voie de disparition, dans la forêt amazonienne, dans les endroits où on construit des parcs de loisirs, dans des jungles lointaines où la main de l’homme a choisi de mettre le pied… Justement, choisir de mettre le pied. Ce n’est pas la peine qu’on aille aussi loin pour parler d’espèces en voie disparition. Non, il suffit de regarder chez nous, en France et de se focaliser sur l’Aquitaine et enfin, de zoomer sur Bordeaux, pour ne parler que de cette ville dans laquelle je vis et dans laquelle je me... [Lire la suite]
23 août 2013

le ronchon qui ronchonne (2)

Parce que je ne supporte pas non plus qu’on puisse imposer sa musique, que ce soit à travers un baladeur MP3, un poste de radio ou un téléphone, dans un endroit public comme le tram. Parce que je ne suis pas obligé d’avoir à subir la musique ou le bruit des autres. Parce que quand je veux lire, ça m’empêche de me concentrer. Parce que sinon, tout le monde n’a qu’à en faire autant et j’imagine le tapage. Parce que, comme par hasard, ce n’est jamais de la musique mélodieuse qu’on entend comme ça, à moitié ou aux trois-quarts, c’est un... [Lire la suite]
26 mars 2013

se perdre en conjectures

Hier, je vous parlais de ces choses insolites et de ce scooter qui a fini par se faire enlever, presque devant chez moi. Et ce côté presque incongru du camion de la fourrière pour un simple deux-roues. Et cette histoire m’a travaillé car franchement, je l’ai vu en revenant de chez Auchan, vers 9h15 et il était toujours là à près de midi. On aurait pu penser que son propriétaire n’avait qu’une simple course rapide à faire dans les parages mais vu le temps que cette machine a passé sans bouger sur le trottoir, je me suis mis à penser à... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 18:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,