05 juillet 2019

comme certains boudent, l’heure des confidences est arrivée

Il se pourrait bien que certain(e)s d’entre le peu que vous êtes à venir me lire, plus ou moins régulièrement, boudent. Je pense même que certain(e)s font un peu la tête. J’en veux pour preuve le fait que de ne pas avoir expliqué qui j’avais tristement abandonné, il y a trois jours, ça en a laissé sur leur faim. Je n’ai abandonné personne. C’était juste histoire de parler. Maintenant, s’il y en a qui veulent résilier leur abonnement, je n’ai pas les moyens de les en empêcher mais ça me ferait peine. Ça me rendrait triste. Et je... [Lire la suite]

02 juillet 2019

tristement abandonnée

Ouais… Comme si on pouvait être joyeusement abandonné !... Mais, juste pour préciser ma pensée et ma volonté de me faire totalement comprendre, si j’ai tant insisté en accolant « tristement » à « abandonnée », j’ai voulu faire le fort en thème avec cet effet de redondance mais je sais, humblement, que j’aurais pu faire mieux en me servant d’anaphore voire d’épiphore car je me considère assez fort en ana et en épi. À mes heures perdues. Qui ne se rattrapent guère, qui ne se rattrapent plus. Mais je crois que je... [Lire la suite]
19 décembre 2015

envie de ne pas avoir d'envies

C’est sans doute un peu pour ça, hier, que j’ai fredonné le Temps des Cerises car pour moi, hier, c’était un jour à avoir envie de ne pas avoir d’envies. En plus, ce n’est pas la saison des cerises. Alors, il faudra patienter pour qu’il revienne leur temps. Il y a des jours comme ça où on se lève fatigué avec un sentiment d’injustice profonde et la sensation qu’on ne saura pas aller au bout de cette nouvelle journée qui commence et dont on sait qu’elle aura des relents d’éternité. Et comme l’éternité ne m’a jamais attiré, bien au... [Lire la suite]