08 mai 2018

se tripoter les neurones

Je me tâte, je me palpe et je me tripote. Je parle de mes neurones, bien sûr. S’il s’agissait d’autre chose, il est évident que je n’en ferais pas état ici avec tout ce qu’on sait sur les traces que ça laisse. Les réseaux sociaux. Oui parce que tenir un blog, c’est faire du réseau social. Sauf que moi, avec le peu de lecteurs que j’ai, il y a somme toute assez peu de risques qu’on me remarque. Et qu’on se souvienne de moi. Ici, en tout cas. C’est vrai, ça tous mes lecteurs tiennent sur les doigts de mes deux mains, les deux index et... [Lire la suite]

10 avril 2018

brûler les étapes

Bon, je l’ai faite ma nuit. Comme je ferai les autres nuits de la semaine jusqu’à celle de vendredi à samedi. Et là, à 13h pétantes, je me dis que juste après le billet du jour, j’irai dormir car là, ça commence à tirer. Mais comme je l’ai écrit hier, c’est ma faute. Si je n’avais pas tué Aurélie, elle serait encore vivante et si elle était encore vivante, elle serait venue faire la saisie de la nuit. Et moi, j’aurais pu dormir au moins deux heures et demie de plus. Mais bon, quand on a fait une connerie, on l’assume. Et j’ai aussi... [Lire la suite]
04 juin 2015

on va se promener ?

Avant-hier, j’ai écrit un billet dans lequel je disais que je comprenais les chiens d’appartement qui tournaient un peu en rond chez eux, faisant sans cesse les mêmes pas, prenant tout le temps les mêmes chemins et allant tout le temps à la même fenêtre pour voir ailleurs s’il se passe quelque chose. Cet ailleurs qui est bien loin, vu d’un cinquième étage. Comme un film d’animation en projection privée mais autant vous dire que le scénario est assez médiocre et la distribution ne brille pas par sa pertinence. On a quand même affaire à... [Lire la suite]