25 mai 2018

traîner les pieds

Un peu comme Sisyphe, sauf que moi, ce n’est pas un rocher que j’ai vainement poussé vers le haut de la montagne jusqu’à ce qu’il retombe dans la vallée et que je recommence, éternellement, non, ce sont les pieds que j’ai traînés toute la journée d’hier. Et j’ai traîné et re-traîné les pieds. Je n’ai fait que ça, hier après-midi. Incessamment. Comme si c’était ma nouvelle croix. Comme pour tenter de reculer vers ce qui s’avance jusqu’à cette reprise non voulue. Cette reprise redoutée. C’est comme si j’avais tant traîné des pieds que... [Lire la suite]