08 avril 2021

qu’ai-je pu en faire ?

Je vais vous confier un ou deux petits secrets de fabrication de mon blog. J’ai toujours des idées d’avance et je les note dans mon fichier Word du mois en cours. Et là, je croyais vraiment avoir écrit quelques phrases qui étaient un bon début pour des billets à venir mais je n’arrive pas à mettre la main dessus. J’ai regardé à la fin de mon document pour le mois d’avril et j’ai même regardé à chaque jour à venir. Mais je ne retrouve rien. Alors, je me suis dit que peut-être, je dis bien peut-être, que le 31 mars, quand j’ai préparé... [Lire la suite]

11 mars 2021

un jour latent

Ça existe des jours latents, même si ça peut paraître incongru. J’en ai vécu un pas plus tard qu’au début de cette semaine. Je sais que c’est inhabituel de parler d’un jour latent mais c’est exactement ce que j’ai ressenti dans ce jour de peu, dans ce jour de rien. C’est ce que j’ai ressenti quand j’ai vu que le jour se levait terne, resterait gris et se coucherait sans éclat. Non pas que moi, je sois capable de me coucher avec éclat mais on peut être exigeant sur le temps qui passe et les journées qui se traînent. Il y a vraiment des... [Lire la suite]
13 décembre 2020

que chacun fasse comme il l’entend

Que chacun fasse comme il l’entend. Que ceux qui veulent continuer de fêter Noël, fêtent Noël mais je trouve un peu dommage qu’on nous l’impose, à nous, ceux qui n’en ont pas envie. Je ne veux pas passer que pour un ronchon de première ni tomber dans l’excès mais il faut quand même que l’on sache que je n’ai pas toujours été comme ça. Oui, je n’aime pas Noël, ce n’est pas tout à fait la vérité car, il me faudrait mieux dire que je n’aime plus Noël. Ou alors, dire que je n’aime pas Noël mais ajouter qu’et pourtant,  pourtant… Et... [Lire la suite]
28 octobre 2020

fait comme un rat

Hier, après avoir cuisiné comme un forcené pendant plus d’une heure trente, histoire de prendre un peu d’avance sur les jours à venir (surtout, ne jamais être en retard, hein, Stéphane ?), j’ai décidé de descendre ma poubelle parce qu’elle était pleine. Et je n’aime pas quand ça traîne, un sac poubelle. Et déjà que ça sentait les lasagnes de pommes de terre dans tout l’appartement, je ne voulais pas que ça sente les détritus en plus. Et voilà que j’enfile mes sandales du genre Birkenstock (faux et usage de faux mais j’assume) et... [Lire la suite]
31 mai 2020

non, les moucherons ne dansent pas non plus

Je n’ai toujours pas compris d’où viennent tous ces moucherons (j’en ai exterminé une douzaine en deux jours et demi, dans ma cuisine) car comme je ne laisse aucune nourriture traîner, pas même des fruits, pas même des pas mûrs. Non, rien de rien : même mes déchets sont enfermés dans la poubelle qui est elle-même sous l’évier, cachée derrière une porte secrète. Et quand j’épluche des fruits ou des légumes, je mets mes pelures dans un sachet  pour le descendre presque aussitôt dans un conteneur, en bas, dans le local ad hoc.... [Lire la suite]
19 septembre 2019

si c’est moi qui salis, c’est moi qui nettoie

Ça y est, il est midi cinquante, la cuisine est propre, la femme de ménage peut arriver. Normalement, elle vient pour 13h, le mercredi. Et là, hier, j’ai eu le temps de terminer de faire la vaisselle, de tout ranger afin que rien ne traîne, afin que rien ne dépasse (sauf les lettres) et j’ai même eu le temps de ficeler une poubelle et tout était fin prêt quand elle a sonné pour venir faire ses 3 heures. Je n’aime pas du tout que la cuisine soit en désordre ni sale quand elle arrive. Ce n’est pas ma bonne, elle ne vient pas pour ça.... [Lire la suite]

07 septembre 2019

je prends du retard sur le temps qui passe

Aujourd’hui, et même depuis hier soir, pour être franc, j’ai pris du retard sur le temps qui passe. Parce que je me suis laissé déborder par mes émotions, hier ; parce que j’ai beaucoup bu, uniquement du champagne mais bon, peu importe le flacon, il était question d’ivresse et franchement, je n’en suis pas fier car outre que ça m’a beaucoup fatigué (je tombais de sommeil, hier soir, juste après dîner), ça m’a donné mal à la tête et chez moi, qui dit mal à la tête, dit mal de vivre et vague à l’âme. Du mal à dormir sereinement, du... [Lire la suite]
06 septembre 2018

la course contre le monstre

Oui. On peut le dire. On n’a qu’à le dire. On n’a qu’à dire que ma journée est quasiment terminée. Il est 15h45, je ne prends plus personne au téléphone, je ne reçois plus personne, je ne vais plus rendre visite à personne, je n’ai plus aucune course à faire, je ne veux plus avoir de contact avec quiconque qui ne serait pas moi ou Chouchou. Il me reste un chouïa de préparation à terminer pour le repas de ce soir et la salade de demain midi à composer et ensuite, ce sera « la concierge est dans l’escalier » et « il n’y a... [Lire la suite]
31 décembre 2016

à l'année prochaine, si tout va bien

À l’année prochaine, si tout va bien, que j’ai pensé très fort en quittant le bureau, ce matin, à 9h45. Je n’ai fait que le penser très fort car vu qu’il n’y avait qu’un seul mec, autre que moi, de présent, je n’avais pas à faire le tour de tout le monde pour dire au revoir, passez un bon week-end, à mardi et tout ce genre de choses habituelles. Non, il n’y avait qu’un commercial d’astreinte, on se demande pourquoi il est venu tant on savait à l’avance que cette nuit du 30 décembre ne serait pas à marquer dans les annales du business.... [Lire la suite]
19 février 2016

le plan B

Entre le président et moi, depuis une semaine, c’est à se demander lequel est le plus mal en point et lequel a le moins d’appétit. Et du coup, c’est très difficile pour ne pas dire compliqué (à moins que ça ne soit l’inverse) d’organiser les menus. En même temps, je me dis que tout ce que nous ne mangeons pas, ça fait comme si nous étions en train de faire un régime. Peut-être qu’au passage, nous aurons perdu un ou deux kilos. Et on pourra alors se dire que ce sera au moins ça de pris, si je puis dire. Ça sera toujours ça de gagné. Et... [Lire la suite]