15 août 2019

un lot de (parenthèses) en solde

Vous avez dû remarquer que depuis quelques temps, j’utilise beaucoup de (parenthèses) dans mes billets. C’est normal, je n’en étais pas si coutumier que ça, juste le minimum syndical mais là, j’ai bien conscience que j’ai dû étonner une énorme partie de mon lectorat (!!!) Il y a une bonne raison à cela : j’ai dégotté un lot de (parenthèse) d’occasion mais comme neuves que j’ai acheté sans même en négocier le prix car c’était déjà très intéressant. Surtout qu’il y avait un reçu qu’avait conservé leur (propriétaire) d’origine. Et... [Lire la suite]

22 novembre 2018

are, ure, éril et autres

Je voulais faire mon malin en vous proposant un rébus que j’ai découvert quand j’avais moins de dix ans mais probablement plus de 8 ou 9 alors que nous habitions Senlis et que chaque année, nos parents nous offraient L’album des jeunes du Reader’s Digest et je me souviens avoir été frappé par l’intelligence d’un rébus dont la solution, qui m’a beaucoup plus, ne me disait pourtant rien. Il y était question d’un homme (probablement) que je ne connaissais pas et d’une chose le concernant. Et plutôt qu’en parler trop, justement, en voici... [Lire la suite]
09 mai 2018

le secret

Sur le chemin près du bois J’ai trouvé tout un trésor Une coquille de noix Une sauterelle en or Un arc-en-ciel qu’était mort. A personne je n’ai rien dit Dans ma main je les ai pris Et je l’ai tenue fermée Fermée jusqu’à l’étrangler Du lundi au samedi. Le dimanche l’ai rouverte Mais il n’y avait plus rien Et j’ai raconté au chien Couché dans sa niche verte Comme j’avais du chagrin. Il m’a dit sans aboyer : “Cette nuit, tu vas rêver.” La nuit, il faisait si noir Que j’ai cru à une histoire Et que tout était perdu. Mais d’un seul... [Lire la suite]
04 mai 2018

un secret que je saurai bien garder

Je sais parfaitement tenir ma langue. Quand on me confie un secret, je sais très, très bien le garder et n’en parler à personne. Surtout si, justement, on me demande de ne pas en reparler. À qui que ce soit. Et à personne non plus. Et justement, ce matin, au travail, Virginie est venue me dire quelque chose, discrètement, en mettant un doigt sur ses lèvres, avant de commencer à me dire. J’ai bien compris que j’allais certainement être estomaqué. Ne pas en revenir. Parce que son air de comploter m’a mis tous les sens en éveil. Et même... [Lire la suite]
27 mars 2018

mignonne, et la rose ?

Mignonne, moi aussi, ce matin j’ai voulu aller voir si la rose avant déclose sa robe. Sauf que ce matin, il n’y avait point de soleil et je n’ai pas su voir si savoir de quelle couleur était sa robe. Était-elle rouge, rose ou pourpre ? Nul autre ne le sait que la reine des fleurs, elle-même. Un trésor bien enfoui, inaccessible.  Et en cette vesprée grise et humide, je ne sais pas non plus si elle a perdu tout son éclat, tout son charme et toute sa beauté. Je ne sais pas. Personne ne sait. Plus personne ne sait s’il existe... [Lire la suite]
13 janvier 2017

il suffit d'un rayon de soleil

Il suffit d’un simple rayon de soleil au milieu de ces nombreuses heures de ciel gris, d’abats d’eau et de vent frais pour que tout d’un coup, même certaines douleurs font alors leur entrée dans la boîte aux souvenirs. Dans celle aux mauvais souvenirs, pas dans l’autre, celle qu’on chérit comme un trésor. Celle qu’on aime montrer aux autres ou à laquelle on aime penser quand on est seul. Quand on est seul et que ça ne va pas forcément au mieux. On peut ne pas aller mal (ni très mal) mais ne pas être au top pour autant. Des petits... [Lire la suite]
08 mars 2016

fonds de tiroirs

Hier, j’ai expliqué (en long et en large) que j’étais en train de faire du vide et de trier en vue du prochain déménagement (mais ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué, le compromis de vente n’est même pas encore signé) et là, je voudrais juste prendre quelques minutes pour observer de plus près certains trésors que j’ai trouvés au fond de certains tiroirs ou de certaines boîtes à chaussures. Avec des relents de Pandore ? Non, je ne crois pas. D’abord, je me confirme comme un beau babillard. Si ce n’est que moi,... [Lire la suite]
25 décembre 2014

les Noël d'antan

Il est très agréable malgré tout le parfum des Noël d’antan. Des Noël de quand ils étaient encore blancs alors que maintenant, c’est sous mes cheveux blancs que je vois Noël passer chaque année. JE vous parle d’un temps où je croyais au Père du même nom. Celui qui m’apportait une partie de ce dont je pouvais rêver. Une partie seulement car à l’époque, on ne recevait pas plus que de raison et pourtant, on en avait pas mal des cadeaux pourtant. Et en plus, ça nous faisait vraiment plaisir. On y tenait comme à la prunelle de nos yeux, à... [Lire la suite]
13 septembre 2013

un peu de folie

Mercredi soir, après une journée pleine de soleil et un déjeuner en famillamis, très agréable (que voulez-vous, j’adore Béa et j’aime qu’elle soit avec nous…),  un bonne dose de soleil pris sur le balcon où nous avons fait salon de papotage, de commentaires et de commérages, nous sommes allés au casino, comme ça, juste histoire de dépenser 10 euros chacun et ne pas se laisser emporter dans le tourbillon du jeu, ce qui ne doit jamais arriver quand on n’y voit que très occasionnellement comme moi, environ une fois tous les cinq ou... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 05:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,