06 juillet 2018

c’est pour qui, l’andropause ?

Chouchou, viens voir là, un instant, j’ai un truc à te dire. Tu finiras après ce que tu étais en train de faire, ce n’est pas très important. C’est quoi, d’ailleurs, ce que tu fais, là ? Tu es en train de monter le nouveau coffre de rangement pour la terrasse ? C’est bien ce que je dis, ce n’est pas urgent, il va encore pleuvoir d’ici ce soir, alors… Oui, dis-moi donc un truc et surtout, j’espère que tu ne seras pas gêné, je te rappelle que je t’ai embauché pour être à mon service mais pour un peu tout, en fait. Tiens,... [Lire la suite]

07 mars 2018

tiens, il repleut !

Tiens, il repleut ! Oui, mais attention, il repleut peu ou il repleut plus qu’hier (et bien moins que demain ?) C’est dur à dire à voix haute, hein ? Il repleut plus. Tout comme s’il faisait soleil, on dirait, sans quelques difficultés, il ne repleut plus. D’ailleurs, ça pourrait presque porter à confusion, ce mot « plus » qui, un coup signifie beaucoup et un autre coup, qui veut dire que c’est fini. Et ça, c’est exactement ce qui se passe, depuis hier et surtout aujourd’hui : un coup, il repleut plus et... [Lire la suite]
04 avril 2016

Édouard et Marie-Claude

Il y a des gens qu’on trouve sympathiques, comme ça, dès le premier abord et ça se confirme au fil du temps, quand on a l’occasion de les connaître un peu mieux. C’est toujours agréable de ressentir ce genre de choses envers quelqu’un et se dire qu’on ne s’est pas trompé. J’ai un cas comme ça dans mon quotidien professionnel. Nous avons embauché un vendeur, chez nous, il y a quelques mois et je me souviens très bien du jour où il est venu passer son entretien avec la chef des ventes et la D.R.H. C’est moi qui lui ai ouvert la porte,... [Lire la suite]
04 février 2016

conférence de presse

Là, tout de suite, presque comme dans une urgence incontrôlable, il faudrait que j’écrive quelque chose parce que je sais que tout à l’heure, je n’en aurai peut-être ni le temps ni l’envie. Et donc, il faut savoir saisir l’instant opportun et tant pis si je n’ai pas grand-chose à dire, ce matin. Et tant pis si je n’ai même rien à dire. L’essentiel, c’est de le dire. C’est de s’exprimer. Mais comme je me sens un peu sec, là, tout en écrivant ce préambule (comment veux-tu ?),  je suis en train de me dire que je pourrais... [Lire la suite]