07 mai 2020

je préfère qu’on reste amis (billet non contaminé au Covid 19)

Quand le professeur de français (n’était-ce pas plutôt une femme ?) nous avait demandé de le lire, par esprit de contradiction, j’avais tout fait pour ne pas l’ouvrir, ce bouquin. Je venais de découvrir le théâtre et la poésie du vingtième siècle alors vous pensez bien que tous ces auteurs classiques et en particulier ceux des 18ème et 19ème siècles, j’en faisais un rejet systématique. Je ne me souviens plus de quelles pirouettes j’ai été capable pour ne pas me faire mettre de mauvaises notes, sans doute de la chance. Mais... [Lire la suite]

13 février 2020

apprendez le français comme qu’on le cause normal

Causez le français correct tout comme un natal du pays ! Moi, Stéphanou, je vous propose vous apprendre à parler correct la langue du pays qui n’est pas le tien. J’aime énormément beaucoup parler la langue des Lumières, ces grands écrivains qui ont écrit des pièces pour le théâtre ce soir comme celles qu’on voit à la télévision quand on ne veut pas regarder autre chose sur une autre chaîne qu’elle est pas la même sinon, on comprendrait plus rien avec deux émissions à même temps. Ma façon de travailler pour bien appris le... [Lire la suite]
19 décembre 2019

alors voilà, cette fois, c’est fini la comédie

C'est fini, c'est fini la comédie, tout avait commencé comme une pièce à succès dans le décor tout bleu d'un théâtre de banlieue, nous n'étions que nous deux… Eh oui, voilà, c’est fini. La partie est terminée. Je suis né entre le 10 et le 20 décembre et les jeux sont faits, alea jacta est. Il est temps de fermer la porte du casino où se trouvait la roulette russe avec seulement dix numéros, du 10 au 19 et dorénavant, toute réclamation sera irrecevable et toute sortie est considérée comme définitive. Entre ces deux dates, je pense que... [Lire la suite]
16 août 2019

ma modestie dût-elle en souffrir

Un de mes problèmes, depuis toujours (même si ça a tendance à s’arranger un peu), c’est que je manque de confiance en moi. Et donc, comme en parallèle, je me sens un peu au-dessus de la moyenne, je dois gérer ce paradoxe et ce n’est pas si facile que ça. Je pense que je suis un peu au-dessus de la moyenne car, dans mes vies professionnelles, je suis toujours passé pour l’intellectuel de service. En effet, j’étais souvent le seul à lire, à aller au cinéma, au théâtre, à l’opéra, dans les musées… Bref, comme j’étais célibataire... [Lire la suite]
04 septembre 2017

l'heure de la sorti-ie

Pour beaucoup d’enfants et d’adolescents, aujourd’hui, c’est le jour R. Le jour de la rentrée. Il fait gris, il pleut, il automne et ça tombe pile poil pour coller avec le sentiment que les vacances sont bel et bien finies. Pour ma part, c’est ma dernière semaine avant quinze jours de congés mérités comme jamais. Il n’empêche que moi, le jour de la rentrée des classes, j’aimais bien ça quand j’étais scolarisé. Que ce fut en primaire, au collège ou au lycée. Pourquoi j’aimais ça le premier jour d’école ? Parce que j’adorais... [Lire la suite]
13 avril 2017

petite annonce de rencontre

Hommes cinquantaine bien passée cherche partenaire pour voyager voire plus. Voir le descriptif et ne répondre que si vous êtes en phase avec une bonne partie de ce qui suit. Cheveux grisonnants tirant quand même plus sur le blanc, lunettes, pas très grand ni gros ni mince même si un peu de bedaine. Aime lire et écrire. Aime le cinéma, les voyages, le théâtre, l’opéra et les crevettes flambées au pastis servies sur un tartare de tomates. Aime prendre des douches avec le flexible plutôt qu’avec un pommeau fixe pendu au plafond. Aime... [Lire la suite]

25 novembre 2016

mes deuxièmes émois de lecteur

Ensuite, est arrivé l’âge où j’ai pu débloquer les quelques cent francs (et quelques centimes) de mon livret d’épargne et je peux vous dire qu’en 1976 ou 1977, cent francs, ça permettait d’en acheter par mal, des bouquins, en collections de poche. Et c’est ce que j’ai commencé à faire : vider mon capital pour me cultiver. Pour prendre mon pied avec des œuvres littéraires mais attention, comme je ne voulais rien faire comme tout le monde, je me suis d’abord axé sur la poésie et le théâtre, deux arts dont j’aurais aimé être partie... [Lire la suite]
05 octobre 2016

à l'étude

Étymologiquement, c’est celui qui prend des notes.  Apparemment, c’est quelqu’un d’austère et de coincé. Quelqu’un qui travaille dans un bureau tout de bois revêtu, avec des couleurs sombres et des fenêtres plutôt obstruées pour créer une atmosphère feutrée voir sinistre. En même temps, quand on y va, bien souvent, c’est pour parler de quelqu’un qui est mort. L’ambiance est donc rarement à la fiesta quand on va en visiter un. On n’y fait jamais tourner les serviettes et on n’y danse pas plus. Même si le plancher de son bureau est... [Lire la suite]
29 septembre 2016

de l'absenciel

Après un bon repas entre amis, sur la terrasse, avec le patron, Bernard et le président, je me suis senti bien comme quand on est en vacances mais au lieu d’aller faire la sieste, je me suis dit qu’il serait préférable de venir écrire dans mon blog. Avant que je n’en ai plus le courage. D’autant que je venais d’avoir une idée pendant que les trois autres étaient en train de boire leur café et moi pas. Car je ne bois pas de café. En tout cas, pas le midi. En temps normal, je veux dire. Et aujourd’hui, c’était justement un jour à... [Lire la suite]
20 mars 2016

le premier jour du printemps

Eh bien, ça y est, nous y sommes, au premier jour du printemps. Hier, donc, forcément, c’était le dernier jour de l’hiver. On ne s’en est même pas rendu compte. Je ne m’en suis même pas rendu compte. Hier, c’était samedi. Un jour de soleil frais et aujourd’hui, c’est un jour gris, un jour humide. Comme si les choses étaient inversées. Comme si nous quittions le printemps pour entrer dans l’hiver. Quand on vous dit que tout est déréglé. C’est la faute à l’Euro, ça encore. À l’époque du franc, même dévalué, on avait un véritable hiver... [Lire la suite]