29 septembre 2019

il n’y a pas cinquante solutions

Il n’y a pas autant de solutions que de nuances de gris. Ouais, je sais, de nuances de Grey. Mais j’ai choisi de parler 100% français, ce matin. Absolutely french in the text. En français dans le texte, pour ceux qui n’auraient pas compris. Je disais donc qu’il n’y avait pas cinquante solutions. Au mieux, il y en a plus d’une et moins de trois. En gros, il n’en reste que deux. Environ. À peu près, si vous préférez. Parce que soit j’écris ce billet en me disant que j’aurais l’esprit et ma conscience tranquilles pour ne pas dire... [Lire la suite]

27 juillet 2019

la disparition et les revenentes

Bon, comme prévu, il a plu et dans « il a plu », il n’y a pas un seul « e », c’est déjà un bon début si on me demande d’écrire un texte sans la voyelle la plus utilisée dans la langue française. Mais ce n’est pas ce qu’on attend de moi avec le jeu « cap-pas cap » (encore une fois, pas une seule lettre « e »), n’est-ce pas « mon cher Philippe » (et là, pas une seule fois la lettre « a ») ? Parce que moi, si on me demande d’écrire une histoire en éliminant une ou plusieurs... [Lire la suite]
19 juillet 2019

oui, ai-je gardé l’accent ?

Oui, je suis toujours sur le défi qu’on m’a lancé, en pleine réflexion. Je profite de ces quelques jours de vacances pour jeter les bases d’un texte qui essaiera d’être à la hauteur de ce qu’on attend de moi. Entre deux préparations culinaires, des courses à gauche, des courses à droite, du rangement, des idées de menu et autres questionnements touchant à l’intendance en général et en particulier, je cherche et je trouve des mots qui n’ont pas de lettre qui dépassent. Qui dépassent de la ligne. Le suspense est total et la tension à... [Lire la suite]
17 juillet 2019

droit de dilatation

Monsieur, pour faire suite, une nouvelle fois à votre mise en demeure et à votre défi, lancé à toute allure, j’ai déjà validé le fait que j’allais relever celui-ci mais même si je ne compte pas me défiler, juste par pure précaution, j’aurais aimé avoir quelques petites lignes supplémentaires pour un éventuel droit de rétractation. En effet, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas revenir sur ma parole donnée dans les huit, dix voire quatorze jours après mon acceptation du 16 juillet dernier, c’est-à-dire, hier. C’est tellement... [Lire la suite]
26 juin 2019

je n’arrive toujours pas à comprendre

Alors que je suis capable d’écrire rédibitoir… rhédibhit… raidi… rédhibitto… rédhibitoire du premier coup, sans jamais hésiter, je n’en reviens toujours pas de ne pas avoir su que le mot « impair » pouvait s’accorder en genre. C’est-à-dire qu’il pouvait se mettre au féminin. Mais le pire, c’est qu’à force d’y penser et d’y repenser, j’ai même réalisé, ce matin, que ça s’accordait également en nombre. C’est-à-dire qu’il pouvait se mettre au pluriel et donc, a fortiori, au féminin pluriel. Par exemple, si je joue aux boules... [Lire la suite]
09 avril 2019

suite à une erreur humaine, pas de billet aujourd’hui

Nous sommes désolés mais par suite d’une erreur humaine, le billet du jour ne pourra pas être publié en temps et en heure et soyez assurés, que nous mettons tout en œuvre pour que la boulette soit réparée et sachez aussi que l’auteur de cette connerie sera sanctionné, comme il se doit (comme il se doigt ?) et, afin de ne pas vous laisser totalement désemparés devant un blog sans aucun nouveau texte, comme il est coutumier qu’il y en ait un tous les jours sauf incident, nous avons plusieurs possibilités qui s’offrent à nous. Afin... [Lire la suite]

18 juillet 2018

des excuses a priori ?

Je suis partagé, pris entre deux feux, j’hésite comme jamais je n’ai hésité à propos d’un texte. Hier, j’ai écrit un billet qui aurait dû être publié aujourd’hui mais une fois que je l’ai terminé, que je l’ai relu un doute s’est emparé de moi par derrière (je vous jure que je ne l’ai pas vu venir) et depuis, ce doute et moi, nous cohabitons à mon corps défendant. Personnellement, ce billet, si je m’étais écouté, je l’aurais programmé pour une publication dans la nuit et je n’y aurais plus spécialement pensé. Du moins, pas beaucoup.... [Lire la suite]
24 juin 2018

lancement

Je n’ai pas l’habitude de faire des annonces sur des billets à venir, pour la bonne raison que, sauf cas exceptionnel, je ne sais jamais à l’avance de quoi je vais parler. Bien sûr, quand j’écris des textes pour les programmer pendant une absence que je ne veux pas faire ressentir à mes rares abonnés, là, je sais à l’avance et je peux éventuellement dire que vous allez lire ceci ou que vous allez lire cela, et patati et patata mais c’est juste parce que j’ai pris de l’avance. Alors que là, dans le cas présent, non. Je n’ai pas encore... [Lire la suite]
18 juin 2018

à quel dessin se vouer ?

Au lieu d’écrire, pour une fois, si je m’autorisais une fantaisie qui serait la bienvenue ? En effet, je pourrais tenter de faire un dessin ou même mieux, plusieurs dessins voire, encore mieux du mieux, tenter une mini bande-dessinée qui pourrait ne pas comporter du texte. Ou en comporter. Ça va dépendre du sujet. Parce que dans ce cas-là, il faut vraiment avoir une idée béton sinon, je cours le risque de faire un gros flop. Alors, je vais réfléchir un peu, beaucoup, passionnément et voir ce que je sens capable d’entreprendre. Et... [Lire la suite]
03 juillet 2016

concordance des temps

J’ai pris l’habitude d’écrire mes billets à l’avance quand je pars en week-end. Et là, celui d’aujourd’hui, je l’ai donc écrit depuis la veille, samedi, c’est-à-dire maintenant et non pas demain. Je ne suis pas obligé d’écrire comme ça, à l’avance mais ça me rassure de savoir que j’aurai publié un texte par jour quoiqu’il arrive. Maintenant, si le jour où ce texte est publié ne correspond pas à celui où je l’ai écrit, je ne vois pas où est le problème. D’abord, y a-t-il seulement un problème ? Est-ce que quelqu’un a un problème... [Lire la suite]