10 mai 2020

déconfits (billet de moins en moins contaminé au Covid 19)

Dernier jour du confinement, du moins pour nous, à Bordeaux, Gironde, Nouvelle-Aquitaine, Sud-Ouest de la France, Europe, Terre. C’est peut-être un peu long pour l’adresse, là, non ? Oui, j’aurais pu condenser un peu plus ma pensée et concentrer mes écrits au lieu de les diluer de la sorte. Restons concentrés, comme ils disent toujours, chez Nestlé, dans la branche lait en tube. Sauf dans l’unité vénitienne car là, comme il y a beaucoup d’eau, ça n’arrange pas les bâtiments et ils sont obligés de fermer l’usine de production car... [Lire la suite]

26 avril 2020

ce qu’on ne peut plus faire avec (2) (billet contaminé au Covid 19)

Dans la série : dorénavant, je porte un masque parce que c’est obligatoire, voici la suite des choses qu’on ne peut plus faire quand on a le sien sur la figure. Tout d’abord, on ne peut pas se brosser les dents avec sous peine de le déchirer s’il est en papier et sous peine de le détériorer s’il est en tissu. N’oublions pas que les masques sont des objets fragiles, surtout quand ils ne sont pas réutilisables, comme la plupart d’entre eux. Donc, il vaut mieux se brosser les dents avant de le mettre sur soi. Avec un masque, on ne... [Lire la suite]
30 décembre 2019

l’esprit de Noël, mon cul, oui !

Ah mais Noël est passé ? On ne m’a rien dit, à moi. De toute façon, on ne me dit jamais rien, à moi. C’est comme si je faisais partie des meubles, comme si j’étais devenu transparent, comme si je n’existais déjà plus. Non, non, non, St Éloi n’est pas mort, car il bande encore, car il bande encore… Et moi, là, j’ai envie de crier à tout le monde, à toute la terre, à tout l’univers que je suis comme St Éloi, quelque part, je ne suis pas mort, je vis toujours, 3615 j’existe ! Bon d’accord, si on m’avait embêté avec Noël,... [Lire la suite]
16 décembre 2019

l'amitié

L'amitié Beaucoup de mes amis sont venus des nuages Avec soleil et pluie comme simples bagages Ils ont fait la saison des amitiés sincères La plus belle saison des quatre de la Terre Ils ont cette douceur des plus beaux paysages Et la fidélité des oiseaux de passage Dans leurs cœurs est gravée une infinie tendresse Mais parfois dans leurs yeux se glisse la tristesse Alors, ils viennent se chauffer chez moi Et toi aussi, tu viendras Tu pourras repartir au fin fond des nuages Et de nouveau sourire à bien d´autres visages Donner... [Lire la suite]
01 décembre 2019

je te fais la gueule, moi ?

Dis-moi, on pourrait aller au cinéma, ce soir ? Ou demain ? Hé, je te parle ! Tu m’entends ? Hé, ho, ici la lune, allo, la terre ? Bon, manifestement, tu n’as pas envie de me répondre. Il doit y avoir un problème. Ça ne vient pas de moi, j’espère ? Parce que franchement, je ne vois pas ce que j’aurais pu dire ou faire qui aurait pu te déplaire. Je suis aux petits soins pour toi, je suis toujours là quand tu as besoin de moi et j’aurais du mal à faire plus. Oui, toi aussi, tu es toujours aux petits soins... [Lire la suite]
23 janvier 2018

encore trois choses que je ne savais pas jusqu’à ce matin

Je viens d’apprendre qu’une année, sur Pluton, ça dure 248 années terriennes. Et là, je me suis dit que pour les futurs colons qui s’installeront là-haut, dans quelques siècles, mieux vaudrait-il qu’ils n’aient pas trop l’habitude de nos cycles à nous. Sinon, vous imaginez, un gamin d’environ dix-douze ans, qui partirait avec ses parents, il faudrait qu’il attende 248 ans pour fêter son anniversaire suivant. Ça va lui sembler vachement long. Surtout à son âge. Et le 1er janvier plutonien, on doit se souhaiter ses meilleurs vœux pour... [Lire la suite]

04 juin 2017

pourquoi ne vont-ils pas sur une autre planète ?

C’est vrai, ça, pourquoi tous ces empêcheurs de tourner en rond pour la Terre ne vont-ils pas sur une autre planète ? Chacun la sienne pour les plus ambitieux d’entre eux en matière de goût du pouvoir : dictateur tout seul sur un astre lointain, ce n’est pas une vie de rêve, ça ? Une vie de rêve pour ceux à qui ça peut plaire mais pas à moi. Et pour ceux qui aiment se battre, je pense aux terroristes, une autre planète et qu’ils se déchirent entre eux, ça nous foutra la paix et ça leur fera les pieds. Quand je vois... [Lire la suite]
01 juin 2017

dis, papa, comment on fait les bébés ?

Heu, tu vois, fiston, le papa, il va mettre la petite graine dans le ventre de la maman en la serrant très, très fort, parce qu’il l’aime vraiment beaucoup, oui, c’est comme ça qu’on fait les bébés… Eh bien moi, aujourd’hui, je viens d’en mettre très beaucoup, des petites graines. Sauf que ce n’est pas dans le ventre d’une maman mais dans de la terre. Parce que je voulais des petits godets de sarriette pour en mettre un peu partout dans les grandes jardinières et dans le bac potager mais je n’en ai pas trouvé d’assez petits et je ne... [Lire la suite]
22 octobre 2016

jardin d'Eden

J’ai failli intituler ce billet « la terre promise » mais je me suis abstenu car soudain, j’ai eu la révélation : jardin d'Eden, ça me semblait plus cohérent et nettement plus à propos. À plusieurs titres mais comme je pense que ça va n’intéresser personne, on va directement passer à la suite. Aujourd’hui, nous sommes allés dans un grand magasin où on trouve tout pour le jardin et qui fait aussi animalerie et encore des tas d’autres choses. Je ne sais pas si je peux donner le nom de cette grande enseigne car je n’aime... [Lire la suite]
22 novembre 2015

quand Paris se met en colère

Que l'on touche à la liberté et Paris se met en colère Et Paris commence à gronder et le lendemain c'est la guerre Paris se réveille et il ouvre ses prisons Paris a la fièvre, il la soigne à sa façon Il faut voir les pavés sauter quand Paris se met en colère Fallait voir ses fusils rouillés qui clignent de l'œil aux fenêtres Sur les barricades qui jaillissaient dans les rues Chacun sa grenade, son couteau ou ses mains nues La vie, la mort ne comptent plus, on a gagné, on a perdu Mais on pourra se présenter là-haut une fleur au... [Lire la suite]