03 juillet 2020

m’endormir comme dans tes bras

Ce soir, je ne regarderai pas la télé, après dîner et avant d’aller au lit. Je ne pense pas que je lirai, non plus. Et je ne sortirai pas sur la terrasse car tant qu’à faire, le mieux, c’est que j’aille dormir. Le moment où je vais me coucher, soir après soir, c’est un des moments que je préfère dans chaque journée que je vis. Parce que le lit est mon refuge et le seul endroit où je peux penser à toi, sans être dérangé si ce n’est parfois par Morphée, lui-même, quand je me laisse aller contre lui, tout doucement… Ou alors, ce soir,... [Lire la suite]

27 juin 2020

pour ton anniversaire

Mon cœur, pour ton anniversaire, j’aurais aimé t’offrir quelque chose que personne ne t’a jamais offert. J’ai cherché. J’ai imaginé t’offrir une belle aurore boréale mais ce n’est plus trop la saison, là, vu que l’été a commencé, dans notre hémisphère, au nord. J’ai alors pensé à t’offrir un bel ensoleillement pour tous les mois à venir, un bel ensoleillement pour que tu puisses continuer à bronzer, à prendre des couleurs mais avec de la pluie, la nuit, de la pluie pour que les fleurs et les plantes de ta terrasse continuent de... [Lire la suite]
23 juin 2020

interférence (2)

Re-bonjour, tu vas bien ? Je relis ton blog d’avril, tu as lu un bouquin de 651 pages en peu de temps ? Tu nettoies ta terrasse avec une brosse que j’imagine avec un jet d’eau sous pression et quand tu as fini, il pleut ! Oui, ton blog, c’est comme si tu envoyais Chouchou m’écrire puisque tu es occupé. Plus l’arthrose aux doigts… Masque : je le porte à l’entrée des supermarchés, l’ôte en sortant. Je fus flatté qu’à la caisse, on m’a regardé avec insistance. Rêvons. Merci pour ton blog. 210 kilomètres pour aller à... [Lire la suite]
04 mai 2020

dans le Berrrrrry (billet peu contaminé au Covid 19)

Aujourd’hui, ça va être un peu sans sujet particulier, un billet en forme de plusieurs petits billets pour parler de différentes choses qui n’ont rien à voir (en apparence) les unes avec les autres. Parce que quand on n’a pas l’inspiration des grands jours (ça m’est déjà arrivé, l’inspiration des grands jours ?), rien n’interdit de se laisser aller à écrire ce qui vient à l’esprit. Donc, ce matin, pas de choses spéciales en tête. Non, juste des émotions, des coups de cœur ou des coups de gueule. Et des mots qui se veulent jeux,... [Lire la suite]
21 avril 2020

enquêtes de voisinage (billet contaminé au Covid 19)

Avec cette minute qui n’a rien à voir avec celle du silence, chaque soir, avec le président, nous sortons pour applaudir les personnels soignants mais aussi les autres, ceux qui sont là depuis le début du confinement pour nous permettre de bien (sur)vivre. Et, au bout de quatre semaines, on a remarqué des gens qui sont là tous les soirs, eux-aussi, qui à sa fenêtre, qui à son balcon et qui sur sa terrasse. Au début, il faisait nuit, à 20 heures car nous étions encore en heure d’hiver mais depuis fin mars, il fait jour et on peut (à... [Lire la suite]
16 avril 2020

oui… non… (billet totalement contaminé au Covid 19)

Bon, je vais sur la terrasse, je vais bouquiner. Commencer un nouveau livre, heureusement que j’ai terminé de lire le précédent, je me suis ennuyé pendant 631 pages. Je sais, je suis un peu maso. Mais on m’a assez reproché de ne pas savoir m’accrocher et patati et patata et que si, dès les premières pages d’un bouquin ou les dix premières minutes d’un film ou d’un spectacle, ça ne me plaisait pas, je me braquais et après, c’était foutu. Que nenni, mes chers, que nenni ! Ah ça oui, que nenni, alors. Bon, finalement, il fait trop... [Lire la suite]

08 avril 2020

qu’est-ce qu’on est serrées… (billet totalement contaminé par le coronavirus)

Qu’est-ce qu’on est serrées, au fond de cette boîte, chantent les sardines, chantent les sardines entre l’huile et les aromates… Avec le confinement, certains doivent parfaitement comprendre ce que peuvent ressentir les sardines, serrées les unes contre les autres, dans leurs petites boîtes de conserves plates, baignant dans l’huile et les aromates. Aucun moyen d’avoir une espace à soi pas plus qu’une bulle dans laquelle se recentrer voire se concentrer. Aucun moyen non plus d’avoir un minimum d’intimité et chaque chose que fait une... [Lire la suite]
05 avril 2020

à 14h, il a fait chaud (billet presque garanti sans coronavirus)

Waow, il a fait super chaud, hier après-midi. C’est impressionnant comme la température monte d’un seul coup (je ne parle pas de la mienne mais de l’extérieure)  et après déjeuner, vers 13h15, c’était limite un peu limite (curieuse répétition mais je vous rassure, elle est bien volontaire) et j’avais gardé mon espèce de veste d’intérieur juste histoire de m’assurer que je n’aurais pas froid en m’installant confortablement dans un des deux fauteuils relax de la terrasse. Plus bas, j’étais en short. Il ne m’a pas fallu tant de... [Lire la suite]
14 décembre 2019

tempête en mer…

Ah ça oui, dès hier matin, vers 5h, c’est le vent qui m’a réveillé et qui m’a empêché de me rendormir. Parce que ça soufflait comme vache qui pisse, des bourrasques à décoiffer les bœufs et moi, ça m’a particulièrement énervé, dans le sens propre du terme. En plus, comme il faisait nuit, donc noir, on n’y voyait que des gouttes sur les vitres de la porte-fenêtre de la terrasse et on ne savait pas s’il pouvait y avoir des dégâts dehors, au niveau de nos plantations qui pourtant, avaient bien été prévenues, la veille qu’il y avait un... [Lire la suite]
06 octobre 2019

pas chaud pour la saison

Hier après-midi, après déjeuner, vers 14h, je me suis installé dans un fauteuil relax, sur la terrasse. Il y avait un rayon ou deux de soleil et je me suis dit qu’il fallait en profiter car ce genre d’occasions se présenterait de moins en moins souvent, d’ici la fin de l’année car, jusqu’à preuve du contraire, pour l’instant, pas d’été indien en vue… Et j’étais bien. J’ai tombé le petit blouson de soie léger que j’avais enfilé à la hâte au cas où car, sous la chaleur étonnante de l’astre luisant, j’ai eu peur de transpirer plus que de... [Lire la suite]