11 novembre 2016

appelez-moi Hubert, très chers

À partir d’hier, appelez-moi Hubert, mes amis chers et je peux vous assurer que je ne fais pas des vers, ce midi. Oui, parce qu’il est environ 11h57 à l’heure où je commence ce billet. Je suis rentré du boulot, il y a un peu plus de trente minutes, après avoir eu le temps de faire des courses au centre commercial afin de me débarrasser des corvées pour avoir l’après-midi devant moi, l’après-midi de liberté. Liberté de ne rien faire. Sauf que je sais que je vais cuisiner en prévision de mon dîner de demain soir où nous serons huit. Le... [Lire la suite]

25 mai 2016

quarante-neuf tiers

Et si je me mettais en grève, moi aussi ? Si je décidais de ne plus consommer quelque marque que ce soit qui fait partie de celles dont les membres du personnel, légalement syndiqués, m’ont au moins une fois empêché de circuler, d’acheter quelque chose dont j’avais besoin ou d’assister à un spectacle pour lequel j’avais réservé des places, hein, si je décidais de faire la grève des marques dont les employés ne pensent qu’à eux ? Ça ne changerait pas grand-chose aux choses. Mais ça me procurerait un plaisir que je n’ose... [Lire la suite]
19 novembre 2015

revoir Paris

Revoir Paris Un petit séjour d'un mois Revoir Paris Et me retrouver chez moi Seul sous la pluie Parmi la foule des grands boulevards Quelle joie inouïe D'aller ainsi au hasard Prendre un taxi Qui va le long de la Seine Et me revoici Au fond du Bois de Vincennes Roulant joyeux Vers ma maison de banlieue Où ma mère m'attend Les larmes aux yeux Le coeur content Mon Dieu que tout le monde est gentil Mon Dieu quel sourire à la vie Mon Dieu merci Mon Dieu merci d'être ici Ce n'est pas un rêve C'est l'île d'amour que je vois Le jour se... [Lire la suite]
17 novembre 2015

à Paris (version prose)

À Paris, quand un amour fleurit, ça fait pendant des semaines deux cœurs qui se sourient, tout ça parce qu'ils s'aiment. À Paris, au printemps sur les toits les girouettes tournent et font les coquettes avec le premier vent qui passe indifférent, nonchalant. Car le vent, quand il vient à Paris n'a plus qu'un seul souci : c'est d'aller musarder dans tous les beaux quartiers de Paris. Le soleil, qui est son vieux copain est aussi de la fête et comme deux collégiens, ils s'en vont en goguette dans Paris et la main dans la... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
16 février 2014

air de rien

On parle de temps en temps de cet étrange phénomène qu’est l’air guitar (ou Guitare invisible) où on se demande si ceux qui le pratiquent ou le jouent, le font au premier ou au trente-septième degré. Est-ce du foutage de gueule ou de l’absurde poussé à son paroxysme ? Du coup, forcément, il y en a qui ont peut-être pensé à faire de l’air piano (ou Piano invisible) pour ceux qui voudraient faire les malins. C’est d’autant plus malin que mieux vaut jouer du piano invisible que de la guitare invisible. C’est plus facile à porter, un... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,