09 novembre 2020

avant, je t’aimais

Avant, je t’aimais. Aujourd’hui, j’ai des doutes. Sur moi. Sur ma capacité à continuer de t’aimer sans être trop exigeant et sans être trop frustré. Parce que deux choses l’une, soit je t’aime et tu m’aimes et tout est parfait dans le meilleur des mondes ; soit je t’aime et, venant de toi, je ne sais pas si c’est réciproque et alors… Et alors, tant pis si ça me fait mal tant que ça ne fait mal qu’à moi. Tant qu’aucune douleur ne vienne t’envahir. Parce que, tant que je t’imaginais dans l’amour absolu, tout me semblait magnifique... [Lire la suite]

20 janvier 2020

tu es par-dessus les toits

Il n’y a pas que le ciel qui est par-dessus les toits, si bleu, si calme (pas toujours bleu et pas toujours calme), il y a toi, aussi mais toi, tu es bien au-dessus des toits. Tu es au-dessus de tout. Et même si je monte sur un grand escabeau à sept marches, je n’arrive pas à la bonne hauteur pour te voir. Et même si je monte sur l’échelle des valeurs, je suis encore trop petit. Et d’ailleurs, qui suis-je moi, si petit, si nerveux, pour prétendre t’aimer ? N’y a-t-il pas abus de bien affectif ? N’y a-t-il pas détournement de... [Lire la suite]
30 octobre 2019

quand nous nous voyons en cachette…

Quand nous nous voyons en cachette, je viens toujours me recueillir à l’autel de ton corps avant d’y déposer mes offrandes les plus… Mes offrandes les plus… Mes offrandes. J’aime ces rendez-vous à l’autel avec toi. Ce sont des instants privilégiés qui me sont devenus chers et quasiment indispensables même s’ils sont rares voire rarissimes. Mais c’est aussi bien comme ça. Sinon, ça serait vite une routine et je pense que nous sommes au-dessus de cela. Quand nous nous voyons en cachette, je viens toujours avec des intentions... [Lire la suite]