04 septembre 2019

2019, l'année des retrouvailles

Décidément, cette année 2019 restera une année particulière, celle des retrouvailles avec des amis, copines, ex-collègues pas vues depuis une bonne vingtaine d’années, en moyenne. Ça signifie que pour certaines, si ça ne faisait que quinze ans, pour d’autres, probablement vingt-cinq. Mais que m’a-t-il donc pris ? Quel est cet (impérieux) besoin de nostalgie ? Une crise avant de passer l’arme à soixante ? Une peur et un refus de continuer d’avancer en âge ? La valeur refuge des souvenirs (heureux), un peu comme un... [Lire la suite]

14 juin 2015

le papier qui va bien

Quand je pense à la même période, un an plus tôt, je me dis que pfou, beaucoup d’eau a passé sous les ponts et pourtant, ça me semble assez proche, comme si ça ne faisait pas vraiment un an. Il y a pile un an aujourd’hui, c’était la grosse effervescence. Nous nous apprêtions à passer une journée qui s’annonçait chargée, longue et excitante. Tout le monde était attendu pour 14h, si je me souviens bien, à la mairie et nous allions y être, pile-poil. Et ensuite, ce fut une succession de moments joyeux entrecoupés de moments d’émotion.... [Lire la suite]
12 septembre 2014

quatre êtres vous manquent

C’est notre avant-dernier jour ici que j’écris ce billet comme si c’était notre dernier jour. Parce que pour certains, c’est le dernier jour du reste de leur vie et pour moi, ce sera le lendemain, soit aujourd’hui. Le temps de faire une halte chez les parents, comme à l’aller, histoire de ne pas rentrer trop vite à Bordeaux et parler encore et encore un peu de ces vacances plutôt réussies. Tant au niveau affectif que météorologique. Ou  l’inverse. Des fois, je me mélange les pinceaux. Surtout dans tout ce qui est affectif et... [Lire la suite]
04 avril 2014

14 juin

Bon, ben ça y est, nous nous sommes décidés, nous allons nous marier. Comme dans la chanson d’Annie. Oh bien sûr, j’en parle mais c’est juste histoire de causer. On ne peut pas dire que ce sera un grand mariage par la pompe mais juste une cérémonie en toute intimité, sans fleur ni couronne, juste histoire de profiter de ce nouveau droit qui nous est offert. On ne va pas se la jouer mariage du siècle ni même mariage princier. Juste un quart d’heure à la marie et si ça se trouve, ensuite, en attendant le repas du soir, j’irai peut-être... [Lire la suite]