15 décembre 2018

traumatisé par un cadeau de Noël particulièrement hideux

Surtout, ne vous inquiétez pas, Stéphane, pas  de stress, ça va bien se passer. D’abord, commencez par respirer lentement et fermez les yeux. Faites comme si nous étions en séance d’hypnose et nous allons travailler sur ce qu’on pourrait être votre phobie de Noël. Oui, je sais, vous appelez ça votre haine de Noël ou Noël avec un grand « haine » mais nous allons passer un peu de temps ensemble et vous verrez, ça va changer votre vie. Surtout, et j’en suis absolument presque certain, au fond de vous, vous n’y croyez pas... [Lire la suite]

27 septembre 2017

le temps du muguet

Il est revenu le temps du muguet. Je ne parle pas de ces petites fleurs bien odorantes qui symbolisent le printemps… eh bien non, puisque nous sommes en automne ! Je parle de ce que ces fleurs représentent, leur éclatante blancheur digne du sourire d’un animateur de télévision qui pense avant tout à donner une bonne image de lui. Peu importe le flacon du fond pourvu qu’on ait l’ivresse de la forme !... Je parle de ces petites fleurs qui ont tendance à faire plaisir et à redonner le sourire. Même aux migraineux comme... [Lire la suite]
22 février 2017

finalement, je vais tout dépenser

Finalement, après y avoir bien réfléchi, je ne vais pas faire ce que j’ai écrit hier. Je ne vais pas aller placer mes vingt centimes dans une banque luxembourgeoise. C’est trop de complications par rapport à l’investissement. D’autant que je dois d’abord passer par Freiburg-im-Breisgau, avant d’aller à Wiesbaden et que là, c’est plutôt au niveau de Colmar, donc, passer par Echternach, ça me fait faire un crochet bien trop long et certainement fatigant. Plaît-il ? Je n’ai qu’à passer par la Suisse ? Et puis quoi... [Lire la suite]
23 octobre 2016

des mots qui n’existent pas (encore)

J’aime beaucoup la langue française mais parfois, j’ai quand même l’impression qu’elle n’est pas complète. Elle me laisse même pantois, quand, alors que j’en ai besoin, je ne trouve pas de mot correspondant à ce que je veux dire. Et alors, je fais une Ségolèneroyalerie, c’est-à-dire que j’invente le mot dont j’ai besoin. Tout le monde a en mémoire la bravitude dont elle a parlé, sur la muraille de Chine. Tout  le monde s’est offusqué mais moi, ça ne m’a pas choqué. Et tant pis si le mot bravitude a des relents d’anglicisme, je le... [Lire la suite]
21 mars 2014

a contrario

Depuis quelques temps, je cherche quelque chose que je ne trouve pas. Je fais donc partie de ces chercheurs à qui on ne donne pas les moyens suffisants et nécessaires de faire correctement leur travail, ce qui leur permettrait de trouver et de passer à autre chose. Et moi, je cherche désespérément comment on appelle les mots qui n’ont pas de synonymes. Parce que ça porte forcément un nom, la langue française est assez riche pour ne pas avoir oublié d’inventer un mot pour ça. Vous allez me demander à quoi ça sert d’avoir un mot pour... [Lire la suite]