22 avril 2019

c'est la pleine saison des asperges

Peut-on dire que j’ai le syndrome d’asperges ? Oui, parce que quand c’est la pleine saison, comme en ce moment, j’en achète toutes les semaines et j’en cuisine des blanches et des vertes mais jamais en même temps. Une asperge. C’est toujours soit l’une, soit l’autre, des deux variétés. Deux asperges. Et pour demain, j’ai prévu de ne servir que des vertes. Trois asperges. D’abord en entrée et puis en plat. Quatre asperges. Parce que demain soir, j’ai un dîner, non pas de gala mais un dîner de clôture de travail. Cinq... [Lire la suite]

17 octobre 2018

aujourd'hui, j'ai eu le syndrome d'asperger

Eh oui, aujourd’hui, j’ai eu le syndrome d’asperger. Ça fait même deux fois en six jours. Il ne faudrait pas que ça devienne une habitude. Parce que pour m’en débarrasser, après, ça ne sera pas une mince affaire. Comme tous les problèmes d’habitudes qui deviennent des addictions. Le cerveau a ses raisons que le cœur ignore. En même temps, mon syndrome d’asperger, l’autre fois et aujourd’hui, c’est pour la bonne cause du ménage d’ici. Sinon, je ne me serais pas embêté à me contorsionner comme je viens de le faire, juste après déjeuner... [Lire la suite]
14 avril 2016

et douze de plus

Et douze de plus, ce qui nous fera un total cumulé de 88 kilos. Je croyais qu’on était pile dans la période des régimes pour retrouver son poids de fin d’été. Chez moi, c’est l’inverse. Je prends du poids de jour en jour. Du poids de vaisselle dont je me débarrasse. Aujourd’hui, c’était principalement pour des verres et des baguettes chinoises. Ne me demandez pas pourquoi j’avais une trentaine de ces baguettes alors que nous ne mangeons asiatique à la maison qu’une fois tous les trois ou quatre ans, pour ne pas dire tous les huit ou... [Lire la suite]
13 janvier 2014

l'aspergé

Hou ! Viens faire un tour sous la pluie, oui / Les oiseaux vont venir aussi, oui / On fera le tour de Paris / Sous la pluie / Hou ! Viens faire un tour dans ma vie, oui / On marchera jusqu’à midi, oui / Seuls sous la pluie En sortant du cinéma, nous avons essuyé une averse terrible. C’est étrange de dire « essuyer une averse », nous avons plutôt imbibé ou mouillé une averse. De l’eau de là-haut sur nos têtes et sur nos vêtements et sur nos chaussures. « Aime et fais ce que tu veux » mais moi, je... [Lire la suite]