31 juillet 2019

3 paquets de protections hygiéniques

En arrivant à la caisse du supermarché (à partir de quand est-on un supermarché ?), je me trouve juste derrière une dame un peu âgée mais quand même plutôt alerte. Rien d’étonnant à ce qu’il y ait une dame un peu âgée devant moi. Rien d’étonnant non plus à ce qu’elle soit un peu alerte. Tout est normal dans le meilleur des mondes. Il fait un peu chaud mais ça reste raisonnable. La dame a l’air plutôt sympathique. Elle parle facilement toute seule. Peut-être est-ce probablement parce qu’elle doit vivre seule et elle en a pris... [Lire la suite]

05 décembre 2018

c'est con, j'ai payé

Il faut penser à plein de choses et là, ce matin, alors que j’étais encore plus concentré que d’habitude sur mon travail, à mon boulot (!!!), j’ai crié : « Chouchou ! » Car je me suis posé une question à laquelle je n’avais pas de réponse. En même temps (coucou, Manu !), je ne sais pas pourquoi je l’ai appelé, lui, Chouchou, vu qu’il n’est jamais avec moi là où je suis employé. Ça n’était qu’un réflexe totalement humain et donc parfaitement compréhensible (vous avez remarqué comme j’ai un peu l’art et la... [Lire la suite]
02 juillet 2017

tête à claques

En y repensant sans être dans le même émotionnel que le jour même, voire sans être du tout dans l’émotionnel, je me demande si la baffe que j’ai prise l’autre jour, finalement, c’est peut-être parce que je dois être, quelque part, je dois être, comment dire, je dois être une tête à claques. Mais ce n’est pas une raison. Parce que j’en connais qui le sont encore  bien plus que moi et qui pourtant, n’en reçoivent jamais des mains sur la figure. Je ne dirai pas qui, je ne suis pas comme ça, moi, mais suivez mon regard pour celles et... [Lire la suite]
09 juillet 2016

la tonne

Non, ce n’est pas une blague. En deux jours et demi, j’ai vraiment brassé une tonne de livres, de disques et de DVD. De toute façon, le calcul est simple à faire, environ 70 cartons pleins à 15 kilos en moyenne, ça fait 1 050 kilos et si je ne me trompe pas, 1 050 kilos, ça fait une tonne cinquante. Ou alors, je suis nul en conversion. Mais à ce point-là, non, je ne crois pas. Bon d’accord, comme ce n’est qu’une estimation car je n’ai pas pesé tous les cartons que j’ai faits, je peux me tromper mais à 100 kilos près, je suis... [Lire la suite]
28 décembre 2015

la course sans échalote

On a beau faire, on a beau dire, on ne peut pas changer son moi profond. J’en veux pour preuve que moi, aujourd’hui, lundi d’entre les deux fêtes, depuis ce matin, je cours, je cours, je cours. Au lieu de prendre un peu mon temps, vu mon âge pas encore très avancé mais pas du tout en retard pour autant. Parce que franchement, pourquoi me presser comme ça depuis ce matin ? Pourquoi m’être levé à 6h au lieu de tenir jusqu’à au moins 7h ? Pourquoi avoir voulu faire l’ouverture d’Auchan dès 8h30 ? Pourquoi ne pas me poser... [Lire la suite]
16 mai 2015

ma reine Christine

Ça fait deux fois que je croise Christine dans le tram, en allant à ou en revenant de Mériadeck. Elle va penser que je le fais exprès, car deux fois, c’est déjà un début d’habitude. Christine, c’est une ancienne amie perdue de vue depuis près de dix ans. Elle avait collaboré à l’avant-dernier numéro de la Langue de Bœuf, avec son mari, Peter, allemand, encore et je ne sais pas pourquoi mais la vie a fait son travail de sape et nous ne nous sommes plus vus, plus fréquentés sans raison valable. Mercredi, je me demande si je n’ai pas été... [Lire la suite]
20 août 2014

Edsel au supermarché

Parmi les choses de la vie courante qui sont le plus énervantes, il y a ce qu'on doit subir au supermarché, en permanence et moi, en ce qui me concerne, je n'arrive jamais vraiment à m'y faire. En gros, je veux parler de la loi de Murphy, la loi de l'emmerdement maximum (L.I.M.) ou théorème de la tartine beurrée (TTB) qui tient son nom de celui de son inventeur, Edsel Murphy, illustre inconnu (génial d'arriver à ça, non ?) qui fut le premier à affirmer que "Si un fait doit ne pas se produire, alors il se produira le jour où il... [Lire la suite]
15 mai 2013

j'ramène ma fraise

Vous savez, c’est très intéressant de faire ses courses avec discernement. Enfin moi, en général je les fais toujours seul, tout du moins en ce qui concerne l’alimentation mais de plus en plus souvent, je les fais avec discernement. Et parfois avec circonspection. Néanmoins. Et nonobstant. Parce que ça me fait plaisir d’écrire ces deux prépositions adverbiales qu’on n’utilise pas si souvent que ça. Surtout si c’est à bon escient. Dont acte.  Oui, or donc, je fais mes courses avec jugeote parce que sinon, je sais pas si vous... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 14:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,