09 novembre 2016

mal à mon Amérique

Ai-je simplement le droit de dire, d’écrire ça ? Oui, je le pense. J’ai mal à mon Amérique. J’ai mal à mon rêve américain. Toutes proportions gardées, j’ai la désagréable impression de me retrouver comme le matin du 22 avril 2002, chez nous en  France. J’ai mal à la tête, un peu comme si j’avais la gueule de bois. Vox populi, vox dei. Dont acte, alors. Oui, dont acte mais ça n’est pas de gaieté de cœur. Je reste persuadé qu’il ne va pas relever le niveau et que, contrairement à ce qu’il a voulu laisser croire, il ne fera... [Lire la suite]