08 novembre 2019

j’ai cherché partout

Depuis hier, j’ai cherché partout, dans tous les coins, pour tenter de savoir où tu pouvais te nicher. Où tu pouvais te cacher. Où tu pouvais te planquer. J’ai parcouru toute la ville sous des pluies incessantes et j’ai pris l’eau de haut en bas et de bas en haut sans oublier la sueur qui, contre l’eau des déluges faisait un choc thermique et me rendait encore plus fou, encore plus désespéré, encore plus impatient de te retrouver, enfin. Je n’aurais jamais pensé que cela puisse être aussi difficile de rattraper. Je te croyais là... [Lire la suite]

02 septembre 2019

des bouloches et des peluches

J’ai un gros défaut. Je n’en ai qu’un seul, de défaut mais il est gros. Il est plus gros que le chapeau de Mireille mais plus petit que mon ego. C’est tantôt facile à vivre, tantôt un peu pénible. À la longue, on s’y fait. Mais ça peut s’avérer fatigant, parfois. Parce que je m’épuise. Mon défaut m’épuise en moins de temps qu’il ne faut pour m’en rendre compte. Quel est-il ? Mon seul défaut : c’est que je cours tout le temps et comme je cours tout le temps, je fais tout trop vite, je suis toujours dans la précipitation... [Lire la suite]
26 juillet 2019

il paraît que demain, vendredi, il va pleuvoir

On nous annonce de la pluie pour demain. À l’heure où j’écris ce billet, nous sommes jeudi et à l’heure où il sera publié, nous serons vendredi. Et il devrait donc pleuvoir. Si seulement ça pouvait être vrai. Même ne serait-ce qu’un tout petit peu vrai. Je ne demande pas une totale vérité mais une partielle. Même avec un faible pourcentage. Comme les matières grasses des produits allégés. Parce que moi, je peux le dire haut et fort, j’en ai un peu assez de ne plus pouvoir respirer autrement qu’en transpirant. Je suis tellement en... [Lire la suite]
27 avril 2019

il tombe des rayons de soleil

J’en ai un peu assez de ce temps où on ne sait plus à quel saint se vouer ni quoi porter pour être, un coup étanche et l’autre, pas trop en sueur. C’est vrai ça, le matin, quand je sors, d’assez bonne heure (mon Dieu, quel bonne heure !), il fait frais, alors, je mets un vêtement un peu chaud et un foulard pour les éventuels courants d’air et pour ne pas avoir un choc thermique en sortant de chez moi mais rapidement, surtout si je suis en tram mais aussi à pieds, j’ai chaud, pour peu qu’il y ait du soleil, dehors mais pas que…... [Lire la suite]
21 novembre 2017

oui, un camion-citerne

Pendant qu’on est dans le pipi, on va y rester. Tout comme j’avais estimé le nombre de pas que j’avais faits depuis l’âge de mes seize ans, au siècle dernier, suite à mon billet d’hier, je me suis dit que ça serait également intéressant de calculer le volume d’urine que j’ai pu éliminer depuis la même période. Pourquoi partir de 16 ans ? Parce que c’est l’âge où je suis sorti du cocon familial et où j’ai donc commencé à m’assumer un peu. Et comme il fallait une base pour faire un point de départ… J’aurais pu, oui, j’aurais pu... [Lire la suite]
19 juin 2017

je trouve qu’il fait quand même un poil trop chaud, oui, un poil trop chaud

Je trouve qu’il fait chaud, chaud, il fait chaud, mais on est si bien, mais on est si bien, je trouve qu’il fait chaud, chaud, il fait chaud, viens et prends ma main, viens et prends ma main… Non, je ne suis pas d’accord. Enfin, pas d’accord sur tout. Je suis d’accord sur le fait qu’il fait chaud mais pas sur une éventuelle envie que tu me prennes la main. Avec cette canicule, comment veux-tu que l’on s’embrasse, on a les mains moites et je n’aime pas quand on se tient la main et qu’elles sont moites. Ce n’est pas nouveau, j’ai... [Lire la suite]

25 août 2016

sur le podium

Le top départ a été donné à 13h30 pétantes. J’étais déjà dans les starting-blocks, prêt à en découdre pour cette épreuve d’endurance comme jamais et je me suis à peine demandé si j’allais battre mon propre record tant j’étais concentré sur l’épreuve qui débutait. Et je suis parti petitement mais sûrement, histoire de ne pas m’épuiser tout de suite. Une attitude que j’ai copiée à la tortue, celle de la fable avec le lièvre. Ne pas se précipiter mais y aller sans hésiter et s’assurer de garder toujours le même rythme soutenu. En... [Lire la suite]
04 novembre 2013

de bon coeur

J’avais rendez-vous chez lui à 10h30 et je n’ai fait que stresser avant d’y arriver, non pas parce que je redoutais que ça se passe mal ou que j‘en sorte avec une mauvaise nouvelle des étoiles mais tout simplement parce qu’il pleuvait comme une vache espagnole qui pisse dans violon tsigane. C’est une nouvelle expression qui veut dire qu’il tombait des cordes à mon arc-en-ciel de lit de Procuste. Ce qui est encore une nouvelle expression pour dire que dehors, c’est trempé comme un gros plein de soupe qui n’a qu’un cheveu et un pétard... [Lire la suite]
22 juillet 2013

sécheresse immobilière

Il n’y a pas que dehors que c’est la canicule et que c’est sec comme un coup de trique. Depuis ce matin, c’est aussi la sècheresse dans l’immeuble. La vallée de la mort dans la résidence. Aucun point d’eau n’est désormais accessible jusqu’à nouvel ordre. Tout ça parce qu’un technocrate a voulu bien faire en programment en plein mois de juillet des travaux de pose de compteurs d’eau individuels pour les magasins du rez-de-chaussée. Ça fait plus de cinquante ans que l’immeuble a été construit, on a vécu sans compteurs individuels pour... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 juillet 2013

il été trop chaud

Il fait trop beau pour travailler, vous les garçons, restez-là si vous voulez mais l’air est léger, le ciel est bleu, c’est le temps rêvé pour les amoureux. Il fait trop beau pour travailler, nous, on s’en va, on vous laisse les clés mais si vous voulez nous suivre, vive la liberté-é-é, il fait trop beau pour travailler…  Tu parles, Charles, ces parisiennes, elles ne savent pas vraiment de quoi elles parlent, parce que, s’il faut prendre sa voiture pour aller dans les champs et se vautrer dans les blés, bonjour la notion de... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 19:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,