07 septembre 2015

zéro virgule soixante-quatorze kilomètre carré

Debout depuis un moment, quand j’ai discrètement ouvert un store électrique du séjour, j’ai vu qu’il faisait encore un peu nuit alors que moi, j’avais encore  un peu sommeil mais que je l’avais perdu et donc, il valait mieux me lever pour ne pas perdre mon temps à le chercher dans le lit, toutes lumières éteintes. Et là, je me suis fait un café dosette, une fois n’est pas coutume et j’ai bouquiné, j’ai terminé le roman que j’avais en cours, une trentaine de pages et découvrir un dénouement auquel je ne m’attendais pas et en... [Lire la suite]

09 mai 2015

vouloir ne pas être méchant

Contrairement à il y a quelques années, j’évite régulièrement de dire du mal des spectacles ou des films que je n’ai pas aimés. Parce que, d’une part, si je ne les ai pas aimés, ça ne veut pas dire que ce sont des navets, à quelques exceptions près car parfois, je sais reconnaître une daube d’un film moyen, quand même, malgré tout, sans blague, hein… Et parce que, d’autre part, finalement, qui suis-je, moi, pour critiquer négativement le travail de quelqu’un qui est allé au bout de son projet ? Oui, c’est vrai, ça, qui suis-je... [Lire la suite]
17 avril 2015

robotique

Nous devions y aller à quatre, puis, l’un d’entre nous s’est désisté et nous nous sommes retrouvés à trois mais c’était sans compter que j’avais de la ressource, j’ai contacté Isabelle, ma cousine et je lui ai proposé de se joindre à nous pour que nous soyons de nouveau quatre. Quatre selon les organisateurs mais deux selon la police. Qui disait vrai ? On va dire que c’était nous… je nous fais particulièrement confiance sur ce coup-là. Nous y sommes donc allés tranquillement et nous avons dîné avant. Comme si nous avions faim.... [Lire la suite]
11 mars 2015

agressions multiples

En choisissant ce spectacle, en juin dernier, au Pin Galant et en y allant, hier soir, avec Isabelle, ma cousine préférée, je ne pensais pas subir autant d’agressions. Au point que j’aurais volontiers écrit agrrrrresssssions avec plein de R et plein de S. En tout cas, la soirée a mieux commencé qu’elle ne s’est terminée mais jamais, au grand jamais, je n’ai autant subi un spectacle sans pouvoir m’en échapper. Je n’ai pas voulu planter Isabelle, pensant qu’elle, elle y trouvait son compte et en plus, en m’asseyant à la place que... [Lire la suite]
17 janvier 2015

même Martin

On n’a qu’à mettre ça sur le dos de l’ambiance tendue générale. Que ce soit dans le pays ou à mon travail. Les nouvelles ne sont pas les meilleures du monde mais on va faire avec car, comme je le disais hier, le spectacle continue et les artistes vont continuer de nous faire leurs numéros pour nous en mettre plein la vue afin de nous faire avaler la pilule. Ou les suppositoires. Et les suppôts de Satan. Et tout le tintouin. Ça tire encore un peu dans tous les sens. On démantèle des bandes de groupuscons et on s’attaque à la France... [Lire la suite]
16 janvier 2015

the show must go on

C’est vrai qu’on attendait un peu les funérailles des victimes de tous les attentats de la semaine dernière pour envisager de tourner la page et, sans les oublier, sans oublier ce qui s’est passé, pouvoir passer enfin (ou un peu) à autre chose. Mais finalement, le retour des informations sensationnelles sur les interventions policières en Belgique, entre autres, contre des groupuscons (des groupuscules de cons, c’est un mot-valise que je viens d’inventer), ça ne nous laisse pas tant respirer que ça. De toute façon, malgré tout, la vie... [Lire la suite]

13 septembre 2014

sur la mer calmée

Deux jours de grande marée calme et tranquille. Était-ce bien ou était-ce un peu frustrant ? C’était bien. Mais c’était aussi un peu frustrant. Parce que même si ça n’était pas spectaculaire avec des grosses gerbes qui se formaient quand les vagues se fracassaient contre le Remblais, on a quand même vu une mer d’huile, comme un lac, pendant ces derniers jours. Une mer calmée-eu sur laquelle les suppistes (ceux qui font du Stand Up Paddle board) évoluent avec une certaine grâce comme autant de Jésus marchant sur l’eau. Oui, mais... [Lire la suite]
19 mars 2014

connected pee-pee

Avant-hier, j’étais parti pour parler d’une nouvelle application pour smartphone mais, emporté dans mon élan, je suis parti dans des considérations plus personnelles et je me suis donc éloigné du sujet que je voulais traiter. Manque d’inspiration, manque de temps, mauvaise préparation de la chose… Et hier, je n’ai pas eu le temps. Mais j’y ai repensé et aujourd’hui, encore et encore. Alors voilà, voici le sujet qui me turlupine depuis trois jours et on verra bien si j’en parle bien ou pas. Si je vais réussir à exprimer ce que je... [Lire la suite]
06 mars 2014

la ze Nana

J’avais regretté de ne pas être monté à Paris, il y a quelques années, en 2007. Question de  temps, question d’argent, question de réactivité. Nous ne nous étions pas dit adieu, entre vous et moi. Nous ne nous sommes pas dit adieu, Angelina. Mais c’était parce que, même si je ne le savais pas, alors, c’était parce que nous devions nous voir. Nous revoir. Nous rencontrer. Nous découvrir. Et si ce fut peut-être un peu difficile au début de la soirée (vous m’avez fait penser à Edita Gruberova, le 17 janvier dernier), après une... [Lire la suite]
20 avril 2013

pavé de bonnes intentions

D’abord, la sensation est plutôt sympathique. Se retrouver assis dans le Grand Théâtre de Bordeaux, c’est toujours un plaisir surtout quand on est bien coiffé, comme je l’étais hier soir, avec une tenue un peu appropriée, tout en noir et camaïeu de gris, avec mes lunettes de soirée et avec mes quintes de toux que j’exprimais le plus politiquement correct possible, c’est-à-dire, en mettant bien ma main devant ma bouche et en faisant attention à ne pas expectorer trop fort pour ne pas déranger mes congénères tous aussi bien mis les... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,