14 avril 2019

ça y est, c’est le week-end !

Comment vais-je savoir que je suis en week-end, désormais ? Parce que quand on travaille, on a des repères pour se régler au temps et aux jours qui passent mais quand ce n’est plus le cas, comment savoir quel jour on est, comment savoir si on est vendredi, samedi ou dimanche ? Justement, hier, je me suis cru dimanche car j’ai fait des courses le matin comme je le faisais, dans ma vie d’avant (merci Sophie !) chaque jour du seigneur. Et donc, après, je me suis cru un autre jour et ce matin, je me suis encore cru le même... [Lire la suite]

28 octobre 2018

un mec banal à l'heure d'hiver

Le premier dimanche matin à l’heure d’hiver. Comme j’ai voulu en avoir le cœur net, je me suis levé à 2h (heure d’hiver) mais à 3h (heure d’été), car c’est exactement là que le changement devait avoir lieu. Je suis donc sorti de mon lit, comme le font certaines rivières et certains fleuves, lors de grandes pluies, et je suis allé faire un gros pipi nocturne, dans le noir, à tâtons ou presque et là, j’ai surveillé le moment où l’été théorique a fait place à l’hiver pratique. Eh bien, figurez-vous que je n’ai pas pu vérifier que la... [Lire la suite]
30 septembre 2018

je confirme : les homards n’ont pas le sens de l’humour

Je confirme : les homards n’ont pas le sens de l’humour. Je vous démontre la chose : le patron n’ayant pas pu bien en profiter pendant notre folle semaine biscarrossaise, il m’a demandé s’il pouvait en avoir un autre. « Un seul ou un deuxième pour Claude ? » Il n’en voulait qu’un seul. J’ai précisé que comme à chaque fois, Claude lui mangerait les deux pinces et il ne lui resterait que le corps à farfouiller comme un médecin légiste. Alors, je lui ai proposé de lui en prendre un gros pour lui et un plus petit... [Lire la suite]
24 juin 2018

lancement

Je n’ai pas l’habitude de faire des annonces sur des billets à venir, pour la bonne raison que, sauf cas exceptionnel, je ne sais jamais à l’avance de quoi je vais parler. Bien sûr, quand j’écris des textes pour les programmer pendant une absence que je ne veux pas faire ressentir à mes rares abonnés, là, je sais à l’avance et je peux éventuellement dire que vous allez lire ceci ou que vous allez lire cela, et patati et patata mais c’est juste parce que j’ai pris de l’avance. Alors que là, dans le cas présent, non. Je n’ai pas encore... [Lire la suite]
27 septembre 2017

le temps du muguet

Il est revenu le temps du muguet. Je ne parle pas de ces petites fleurs bien odorantes qui symbolisent le printemps… eh bien non, puisque nous sommes en automne ! Je parle de ce que ces fleurs représentent, leur éclatante blancheur digne du sourire d’un animateur de télévision qui pense avant tout à donner une bonne image de lui. Peu importe le flacon du fond pourvu qu’on ait l’ivresse de la forme !... Je parle de ces petites fleurs qui ont tendance à faire plaisir et à redonner le sourire. Même aux migraineux comme... [Lire la suite]
08 mai 2017

je chante sur mon chemin

Je chante, je chante soir et matin, je chante sur mon chemin… Je ne sais pas pourquoi mais j’ai le cœur léger, aujourd’hui. Je me sens bien. Calme et détendu. Plein d’espoir. Rassuré et prêt à continuer sur la même route. Je chante sur mon chemin car je suis content, je suis heureux. Il y a des moments importants dans une vie et aujourd’hui en est un. Ça ne durera peut-être pas alors, j’en profite. Au moins quelques heures. Je chante sur mon chemin et je siffle dans ma tête. Jusque sur la colline, là-bas. Maintenant, j’en suis sûr,... [Lire la suite]

09 avril 2017

quand il est mort, le poète

Quand il est mort, le poète, il y aura quarante ans dans deux jours, je me suis senti triste, comme dans la chanson car ce poète-là, c’est lui qui m’a donné le goût des vers et je l’avais même choisi pour mon oral de rattrapage au bac français puisque je m’étais ramassé à l’écrit (3/20 à la grande déconvenue de ma prof de français qui n’a pas compris pourquoi j’avais fait un tel hors-sujet : ne parler que de mon antimilitarisme sur un commentaire de texte qui parlait de la mort) et c’est sa pomme, au poète, qui m’a sauvé... [Lire la suite]
28 février 2017

toiser l'autre, là

Je n’étais absolument pas motivé mais je me suis forcé. D’abord, parce que Laura, la femme de ménage, est revenue aujourd’hui, après dix jours d’arrêt maladie et donc, comme je ne sais pas me reposer ici quand elle est là, ni là quand elle est ici, je me suis dit que le mieux, tant qu’à être crevé, c’était d’aller en remettre une couche à la salle de gym. Mais juste histoire de faire du tapis, 48 minutes plus 4  de récupération. Vitesse moyenne, 6km/h, pas plus parce qu’il ne faut pas pousser grand-mère dans les orties. Comme... [Lire la suite]
04 octobre 2016

le vieux loubard

Ça pourrait être l’histoire d’un vieux loup de mer qui aimerait aller au bar. Au petit bar du coin. Et c’est là que ça serait très drôle mais pour ceux qui ne connaissent pas l’astuce, forcément, ça n’a pas un grand intérêt, comme début d’histoire. Ça ne leur fait pas dresser l’oreille avec l’envie et la curiosité d’en savoir (beaucoup) plus, un sourire aux lèvres devant une telle promesse de bon temps à venir. Alors que ceux qui ont compris du premier coup, ils vont se dire, encore une fois : mon Dieu (mais vous pouvez m’appeler... [Lire la suite]
27 avril 2016

poser un jour de travail

On ne sait pas trop de quel pays elle vient, Ann Beyron, mais une chose est certaine, elle semble plutôt bien dans sa peau. Il faut dire qu’elle passe plus de la moitié de sa vie à ne rien faire d’autre que voyager autour du monde, prendre du bon temps dans les salles de sport, se détendre des journées entières sur une plage, se faire des cinémas, aller au restaurant avec ses copines et faire du shopping, ensuite et elle a une femme de ménage qui lui évite toutes les corvées quotidiennes. Elle doit avoir un secret, peut-être ne... [Lire la suite]