07 novembre 2019

je m’en fous de Michel Platini, moi

Hier soir, j’étais enfin rentré chez moi après une longue journée bien chargée. J’ai atteint les 20 000 pas sur l’écran de ma montre connectée, était-ce d’ailleurs bien raisonnable ? Ce n’était pas à moi de le dire mais je l’ai dit quand même. Parce que, si je ne le dis pas, il n’est pas impossible que personne ne le fasse à ma place. Bref, entre le cours de gym avec mon coach, les différents allers et retours en ville pour aller voir le patron, promener les chiens, faire de vagues courses avec des choses plutôt lourdes à... [Lire la suite]

14 octobre 2018

on s’appelle et on se fait un opéra-bouffe

Cet après-midi, c’est ma rentrée culturelle. Un opéra, le premier de la saison. Non, pardon, plutôt une opérette. Non, je me suis encore trompé, d’un opéra-bouffe puisqu’il s’agit de la Périchole de Jacques Offenbach. Un opéra-bouffe mais j’ai prévenu le patron, avec qui je vais m’y rendre que j’aurai déjeuné avant car ça commence à 15h et ça dure au moins 2 heures et moi, je ne pourrai pas attendre tout ce temps pour manger. D’ailleurs, hier, je suis passé le voir dans l’après-midi, le patron et en partant, je lui ai crié : on... [Lire la suite]
29 mai 2018

combien de gorgées ?

Si je comprends bien, Stéphane, vous en êtes à une étape cruciale de votre vie. Oui, docteur, j’envisage de quitter mon travail à la fin de l’année, enfin, pas tout à fait, plutôt au tout début de l’année prochaine. Après, pour l’instant, ce n’est qu’un projet, rien n’est encore annoncé et donc, forcément, négocié. Je vais attendre encore deux ou trois mois pour en parler mais de toute façon, je ne pourrai plus continuer comme ça, ces horaires nocturnes ne me conviennent plus. Ce n’est plus de mon âge. Je préfère laisser ma place à... [Lire la suite]
01 avril 2016

pas envie de cette Émilie-là

Et de cette Émilie-ci ? Le téléphone me tire brutalement de ma torpeur et, pour une fois, je vérifier qui est l’intrus qui me réveille de mon état de pré-somnolent. Très souvent, je prends l’appel sans regarder de qui ça vient  mais là, j’ai bien fait de vérifier. Peut-être parce que j’espérais quelqu’un mais quand j’ai vu que c’était Émilie, l’agent immobilier (normalement, ce nom de métier n’a pas de féminin mais puisque c’est la mode de le faire, je vous accorde « agente immobilière » même si ça heurte mes... [Lire la suite]
22 février 2015

trois sinon rien

Comme très souvent, le week-end, c’est-à-dire les après-midi du samedi, du dimanche et du lundi, je vais au cinéma. Une séance par jour. Trois films sinon rien. Mais pour ça, j’ai un ordre bien établi dans la sélection que je me fais dès le mercredi, jour de sortie des nouveautés : il y a le film du samedi, le film le moins exigeant car comme je me lève à trois heures du matin, si je m’endors dans la salle obscure, c’est moins grave de rater des bouts d’un film mineur. C’est ce qui m’est arrivé hier après-midi. Je n’ai fait que... [Lire la suite]