11 février 2021

je ne m’étais pas beaucoup trompé

Finalement, hier matin, en écrivant sur ce qui pouvait se passer hier soir, après le dîner, avec ma mère et le président, je ne me suis pas beaucoup trompé. À deux ou trois nuances près, je suis tombé pile poil dans ce qui s’est passé. Je n’irai pas jusqu’à dire que j’ai des dons de voyance car je n’y croirais pas moi-même mais à ce stade-là, le doute est possible. Non, en réalité, après avoir fait la vaisselle et rangé la cuisine, nous avons d’abord pris un café et un digestif. De la part du président, ce n’était pas très anormal car... [Lire la suite]

31 août 2020

livraison pizza, j’écoute !

Bonjour, ici Livraison pizza, j’écoute. Eh bien voilà, je m’appelle Stéphane G., je suis le gérant du blog C’est écrit, sur Canal Blog et je voudrais vous commander trois pizzas de taille moyenne, ni trop grandes, ni trop petites et ce, pour quatre personnes. Pourquoi je n’en prends pas quatre, des pizzas ? Parce que nous sommes trois et que mes parents, le soir, ils ne mangent pas tant que ça. D’ailleurs, si vous voulez les inviter pour un repas, invitez-les plutôt le soir, ils mangent moins, ça vous fera moins de travail. Voire... [Lire la suite]
03 juillet 2020

m’endormir comme dans tes bras

Ce soir, je ne regarderai pas la télé, après dîner et avant d’aller au lit. Je ne pense pas que je lirai, non plus. Et je ne sortirai pas sur la terrasse car tant qu’à faire, le mieux, c’est que j’aille dormir. Le moment où je vais me coucher, soir après soir, c’est un des moments que je préfère dans chaque journée que je vis. Parce que le lit est mon refuge et le seul endroit où je peux penser à toi, sans être dérangé si ce n’est parfois par Morphée, lui-même, quand je me laisse aller contre lui, tout doucement… Ou alors, ce soir,... [Lire la suite]
15 septembre 2019

à iscarrosse

moi suis à encore iscarrosse, moi vais sans errance me conserver à iscarrosse encore six moins une moins une moins une aurores mais aussi six moins un mois un moins un soirs avec avancé à me casser à iscarrosse moi ai eu un rêve : écrire un énoncé sans aucune essence encore sur ni sous mes raies avec mes rosseries, moi aimerais vous aimer ça ainsi moi mesure nécessaire écrire une rosserie en avance et vous aimerez ânonner ce moi ai romancé, moi aurais aussi aimé écrire avec vers et rimes mais une novice occurrence ? Voici... [Lire la suite]
13 août 2019

air à cassandre

(version sans lettre qui dépasse) armonieuse, va voir si rose arrivée en aurore a conservé ses mises carmines même ce soir ses mises carmines sous une nova nacrée, irisée aux manies sinueuses à son écorce souveraine n’aura crevé au maximum en sa soirée ses nuances à vous-même non inverses   crevé ! vois comme en une once à venir armonieuse, rose a, en ces environs, ses communions remisées aux ramassis ô, au vrai, mauvaise mère essence même car, comme une si neuve rose ne se conserve avec une aurore mais rien... [Lire la suite]
22 juillet 2019

en plein séminaire de travail

Je suis en plein séminaire de travail. On m’a appelé au dernier moment et je n’ai pas pu rentrer de Biscarrosse comme je l’avais prévu, de rentrer sur Bordeaux, de rentrer de là-bas à ici ou plutôt d’ici à là-bas puisque je suis encore là-bas et non pas ici. Et en plus, j’ai des gros problèmes de réseau, c’est-à-dire que je n’ai pas le droit de me connecter plus de cinq minutes par jour car nous sommes en plein séminaire de travail du matin au soir. Je n’ai pas une minute à moi. Oui, exactement, du matin au soir. Du matin où je me... [Lire la suite]
12 août 2015

les trains de nuit

Quasiment tous les soirs, je prends un train de nuit. Mes nuits, je les passes sur un train de vie d’enfer. Je n’ai pourtant aucun problème d’endormissement, que ce soit en journée ou en soirée. C’est vrai, il suffit que je me mette sur le canapé, de préférence allongé sur le côté, sur le bon côté, face à la télévision pour que je m’endorme très vite même avec un casque sur les oreilles, même sas le ventilateur les jours de canicule et même s’il y a du monde à la maison. Il me suffit de fermer les yeux juste trente secondes pour... [Lire la suite]
08 mars 2015

les héros sont fatigués

C’est paradoxal d’avoir un si beau temps et de se sentir un peu comme absent, comme à côté de la plaque, comme d’un autre univers. Celui où le ciel serait encore bien gris et encore bien bas. À peine par-dessus les toits. Peut-être que le héros que je suis est tout simplement fatigué. Alors qu’il rentre de quelques jours de congés. Quelques jours chez papa et maman. Bon d’accord, ce ne furent pas des vacances à faire du vélo sous le soleil et les ombres des chemins des marais vendéens. Mais nous sommes quand même allés à Ste Éanne,... [Lire la suite]