05 mai 2019

soirée arrosée, nuit agitée ?

Avec modération qu’on n’arrête pas de nous dire. Oui, avec modération mais en bonne compagnie. Cette soirée a vraiment été très sympa même si nous n’étions pas si nombreux que ça (je n’aurais donc pas plus que quelques admirateurs, à peine deux poignées ?), à la limite, ce n’est ni grave, ni important car l’essentiel, outre que c’est le fait de participer, c’est que ceux qui étaient là faisaient partie de ceux qui m’importaient le plus. Comme je l’ai dit dans mon discours, merci à ceux qui sont venus d’avoir été là et surtout,... [Lire la suite]

03 mai 2019

Godness ! (où l’on reparle d’Aliénor d’Aquitaine)

Il y a des écrits qui ne se perdent pas. Je viens de l’apprendre par le président qui vient de me ressortir un sketch écrit en octobre 2016 pour une soirée « Patrimoine de Bordeaux » qui n’a jamais eu lieu. Comme la troisième guerre mondiale. Du moins, pas encore. Comme mon sketch qui n’a jamais été joué, du moins pas encore. Puisqu’il est de plus en plus question qu’il le soit le 22 ou le 23 juin pour une représentation exceptionnelle, soit en soirée, la veille, soit en matinée, le lendemain. Je suis clair ? Pour moi,... [Lire la suite]
22 avril 2019

c'est la pleine saison des asperges

Peut-on dire que j’ai le syndrome d’asperges ? Oui, parce que quand c’est la pleine saison, comme en ce moment, j’en achète toutes les semaines et j’en cuisine des blanches et des vertes mais jamais en même temps. Une asperge. C’est toujours soit l’une, soit l’autre, des deux variétés. Deux asperges. Et pour demain, j’ai prévu de ne servir que des vertes. Trois asperges. D’abord en entrée et puis en plat. Quatre asperges. Parce que demain soir, j’ai un dîner, non pas de gala mais un dîner de clôture de travail. Cinq... [Lire la suite]
18 septembre 2016

la soupe à l'oignon

Les mariés de 1966 n’ont pas voulu nous dire dans quelle chambre ils dormaient, chez Nicolle. On a donc abandonné l’idée de faire une soupe à l’oignon pour leur emporter en pleine nuit. Ça nous aura évité de rester debout jusqu’à pas d’heure ou de nous relever nous-mêmes pour la préparer et leur emporter. Mais ce n’est que partie remise. Qui sait, pour les prochaines noces de quelque chose (les parents fêteront celles de diamant, l’année prochaine, s’ils le veulent bien) et là, notre revanche à Isabelle et moi, notre revanche... [Lire la suite]
23 mai 2013

Patou moins 1

C’est donc demain que je vais faire mon numéro. À la différence de la Grande Zoa, moi, je ne vais pas le faire le mardi mais le vendredi. C’est normal, le vendredi, c’est jour de poisson et dans mon métier, ça compte double. En fait, le vendredi, c’est Poissons ascendant Poissons. Et demain, c’est l’anniversaire de Patou. Pour lequel je me prépare depuis plus d’une semaine, maintenant. Patou, c’est un de mes collègues. Pas moins mais guère plus. Et je ne sais pas ce qui m’a motivé à lui écrire un sketch plutôt qu’un compliment, comme... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 20:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 mai 2013

avec mon compliment

Je suis victime de mon succès et c’est la rançon de ma gloire. Dois-je le déclarer au nom du Fisc et du St Esprit. Non, parce que ce ne sont pas des signes matériels de richesse, c’est juste de la poussière d’apogée, des miettes de triomphe et des brindilles de lauriers. Comme je suis naturellement quelqu’un de très modeste, ça ne me coûte évidemment rien de parler de moi de cette façon. Alors que quelqu’un de prétentieux, d’orgueilleux ou de présomptueux n’en pourrait plus au niveau de ses chevilles. Moi, ça monte jusqu’au mollet. Et... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 17:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,