12 juin 2019

trois indices pour savoir où je suis

Aujourd’hui, je ne suis pas là. Et pour ne pas faire un trou dans la séquence de publication de mes billets, j’ai écrit celui-ci hier, l’aujourd’hui de la veille et lendemain du jour concerné. J’aime bien écrire des choses apparemment embrouillées, moi, de temps en temps, je ne m’en lasse jamais. Bref, je ne suis pas là mais je n’allais pas laisser un jour sans billet dans mon blog quotidien. Parce que sinon, c’est le début du je-m’en-foutisme et je n’aimerais pas me retrouver dans cette situation-là. Je ne suis pas là mais je ne... [Lire la suite]

05 mai 2019

soirée arrosée, nuit agitée ?

Avec modération qu’on n’arrête pas de nous dire. Oui, avec modération mais en bonne compagnie. Cette soirée a vraiment été très sympa même si nous n’étions pas si nombreux que ça (je n’aurais donc pas plus que quelques admirateurs, à peine deux poignées ?), à la limite, ce n’est ni grave, ni important car l’essentiel, outre que c’est le fait de participer, c’est que ceux qui étaient là faisaient partie de ceux qui m’importaient le plus. Comme je l’ai dit dans mon discours, merci à ceux qui sont venus d’avoir été là et surtout,... [Lire la suite]
15 septembre 2018

il y a toujours un moment où il faut partir

Il faut savoir se retirer. Toujours. Il faut sentir quand c’est le moment. Celui après lequel, ce sera le moment de trop. Se retirer à temps. Ça demande une certaine finesse d’esprit et d’analyse de la situation. Se retirer. Un peu comme ce moyen de contraception qui était en pratique au moment où j’ai été conçu. Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit même s’il y a une forte présomption que ça se soit quand même passé comme ça. Je ne peux pas trop en parler car même si j’y étais, j’étais dans un état qui ne pouvait... [Lire la suite]
23 juin 2016

un mauvais moment à passer

J’interdis à tout le monde de dire que je ne fais que ronchonner parce que j’aurais mes chaleurs. Je n’ai pas mes chaleurs. C’est la météo qui est en chaleur. Et tout le reste autour, ne fait qu’aggraver la situation : l’agitation sociale, les poubelles non ramassées, les nuits pas forcément très bonnes, le travail un peu compliqué, le lendemain de la Fête du Bruit, le vote des Anglais pour rester dans l’Europe ou non et le bruit des hélicoptères qui survolent Bordeaux en ce moment (à cause d’une éventuelle manifestation ou à... [Lire la suite]
18 février 2016

je te jure que je l'ai senti bouger

Je ne sais pas si c’est vrai mais un couple de visiteurs acquéreurs potentiels semble emballé par l’appartement. Ça ne fait pas longtemps qu’il est en vente mais là, on commençait à se dire qu’on s’était peut-être trompés sur le prix, sur le goût et les besoins des gens. De toute façon, vu sa situation, sur la station de tram Ste Catherine, probablement un des endroits névralgiques de Bordeaux, il fallait espérer vendre l’appartement à un couple d’étrangers. Soit d’une autre région ou de Paris soit carrément des gens qui viennent d’un... [Lire la suite]