25 février 2020

réflexions sur la vie et sur la mort

J’ai un problème ? Enfin non, je n’en ai pas qu’un mais j’en ai un, en particulier. Et qui me turlupine (sans aucune arrière-pensée salace) plus que de raison et ce, de plus en plus. Je veux dire que cette pensée problématique me taraude de plus en plus avec l’âge qui avance. Pas seulement le mien mais aussi celui de ceux qui me sont proches. De ceux que j’aime. Parce que les autres, pour être franc, sincère et honnête, c’est le cadet de mes soucis. Je sais que ce n’est pas très chrétien, comme attitude mais on ne peut pas... [Lire la suite]

16 décembre 2019

l'amitié

L'amitié Beaucoup de mes amis sont venus des nuages Avec soleil et pluie comme simples bagages Ils ont fait la saison des amitiés sincères La plus belle saison des quatre de la Terre Ils ont cette douceur des plus beaux paysages Et la fidélité des oiseaux de passage Dans leurs cœurs est gravée une infinie tendresse Mais parfois dans leurs yeux se glisse la tristesse Alors, ils viennent se chauffer chez moi Et toi aussi, tu viendras Tu pourras repartir au fin fond des nuages Et de nouveau sourire à bien d´autres visages Donner... [Lire la suite]
22 juillet 2019

en plein séminaire de travail

Je suis en plein séminaire de travail. On m’a appelé au dernier moment et je n’ai pas pu rentrer de Biscarrosse comme je l’avais prévu, de rentrer sur Bordeaux, de rentrer de là-bas à ici ou plutôt d’ici à là-bas puisque je suis encore là-bas et non pas ici. Et en plus, j’ai des gros problèmes de réseau, c’est-à-dire que je n’ai pas le droit de me connecter plus de cinq minutes par jour car nous sommes en plein séminaire de travail du matin au soir. Je n’ai pas une minute à moi. Oui, exactement, du matin au soir. Du matin où je me... [Lire la suite]
26 février 2018

je n’y comprends rien, c’est vrai que je suis mort ?

Je suis mort. Ça signifie donc que c’est faux puisque j’énonce l’information au présent. Ou alors, ce n’est qu’une vue de l’esprit comme pour un auteur qui écrit un roman dans lequel, un de ses personnages dit qu’il est mort. Là, c’est un effet de style. Écrire à la première personne du singulier. Un choix délibéré. Certainement pour mettre le lecteur en condition. Mais si on sort de l’aspect littéraire de la chose, si je dis : je suis mort. C’est donc une contre-vérité. Mais si, avant, j’ai pris le soin de préciser que je ne... [Lire la suite]
01 mars 2016

un nouveau jour s'est levé

« Un nouveau jour se lève, tu peux lire sur mes lèvres, l’envie de parler… » Le jour d’après le jour du vingt neuf, j’aurais préféré que ça arrive le jour même mais l’annonce m’a été faite ce matin, le lendemain d’hier. Ma foi, c’est toujours bon à prendre mais si je veux être totalement franc, sincère et honnête, je ne peux pas dire que j’ai sauté de joie en apprenant la nouvelle. Ça m’a fait plaisir mais je suis resté tout en retenue. Tout en contrôle. Non, c’est faux, je n’étais pas du tout sous contrôle. La... [Lire la suite]