31 mai 2019

journal rétrospectif d’aller (2/2)

10h58. Le train s’arrête en pleine et presque rase campagne. On nous demande de ne pas tenter d’ouvrir les portes. Certains, qui somnolaient, ouvrent un œil, leur inconscient leur ayant chuchoté que cet arrêt n’était pas prévu. D’autres, nombreux, font comme si de rien n’’était. Pas moi. 11h02. Il y a toujours un moment où l’attente, pendant un arrêt non prévu, nous devient anormale, brutalement à l’esprit. Un calme étonnant règne dans le wagon (pas en moi), un calme juste ébréché par le passage d’un contrôleur. La lumière... [Lire la suite]