01 septembre 2019

il ferme les yeux quand il fait pipi, lui

Lui, je sais qu’il ferme les yeux quand il fait pipi. Je me suis déjà retrouvé face à lui alors qu’il avait besoin d’uriner et j’ai tout vu. Mais lui, non. D’ailleurs, mon souvenir est un peu flou car je me demande pourquoi j’étais face à lui. En général, quand on est envoyé en miction, on tourne le dos aux autres. Mais lui, non. Et en plus, non seulement il reste de face mais il ferme les yeux. C’est un cas, ce mec. En même temps, ça ne mange pas de pain, on est tous foutus pareil (à peu près, dans les grandes largeurs voire dans les... [Lire la suite]

18 avril 2019

des jambes de sportif

Ah, ça, on ne me l’avait encore jamais faite ! J’ai déjà eu droit à des supers compliments, il y a douze ou treize ans, dans le hammam de la salle de sports que je fréquentais alors. Une dame, Patricia, mince, blonde, les cheveux longs relevés en chignon, très bavarde avec tout le monde s’est retrouvée seule avec moi, elle était assise sur le banc inférieur et moi sur le banc supérieur. Il faisait chaud, nous étions en maillot de bain et elle a dû chercher un motif pour engager la discussion et m’a sorti : « Vous avez... [Lire la suite]
11 mars 2019

la veuve poignet

N’allez surtout pas imaginer que je vais parler de masturbation parce que le titre de ce billet est « La veuve poignet », ça n’a absolument rien à voir. Je n’y avais pas pensé une seconde. Ça ne m’avait même pas effleuré l’esprit. Loin de moi toutes ces idées salaces et ces pensées fallacieuses. Je ne pense pas qu’à ça. Au sexe, je veux dire. Je ne pense pas qu’au sexe. Je pense au cul, aussi. Mais pas que. Pas que. Et comme je ne suis pas un branleur patenté… Mais que m’arrive-t-il aujourd’hui ? Pourquoi tout ce... [Lire la suite]
26 décembre 2018

décembre, un mois de fêtes

Décidément chaque mois de décembre est éprouvant, émotionnellement et physiquement parlant. En effet, je n’arrête pas de faire la fête et en même temps, c’est la haute saison pour nous, dans le mareyage et comme je travaille de nuit (au cas où ça ne se saurait pas encore), autant vous dire que vivement le mois de janvier, hein ? Nous sommes d’accord et j’aime bien quand on est d’accord avec moi. C’est le principe même du tout à l’égo. Oui, c’est à ça que je suis branché en permanence, moi, mais attention, pas avec des tuyaux,... [Lire la suite]
20 mai 2018

Pomponette

Ça y est, elle est revenue, la Pomponette ? Après avoir fugué pendant cinq jours, trois heures, vingt-huit minutes et quarante-sept secondes, environ. Elle est partie, comme ça, sans prévenir. Sans doute qu’elle a eu le feu au cul et elle s’est dit que tant qu’à faire, mieux valait s’en occuper tout de suite sans se préoccuper des autres. Des autres qui se sont fait un sang d’encre de seiche mais les autres, la Pomponette, elle s’en fout. Elle est égoïste, Pomponette. Il n’y a que sa petite personne qui compte, le reste, c’est de... [Lire la suite]
29 avril 2018

auriculaire de vie

J’ai un job d’étudiant à proposer. Mais qu’on ne s’y méprenne pas, ce n’est qu’un tout petit boulot, c’est pour ça que je ne peux le proposer qu’à un jeune. De préférence à un garçon. Non pas que je fasse dans le sexisme ou la misogynie, mais comme c’est pour quelque chose d’un peu intime, je préfère avoir affaire à quelqu’un du même sexe que le mien. On se comprend mieux, il me semble. Ou alors, je me mets le doigt dans l’œil. Ce qui n’est pas tout à fait impossible. Ça dépend juste de quel doigt on parle. D’un doigt de l’homme, oui,... [Lire la suite]

24 janvier 2018

si in singultum, digitum, ubi non debet*

Je reviens un instant sur le billet d’hier, subtilement intitulé « encore trois choses que je ne savais pas jusqu’à ce matin » parce que c’était vrai (à ce moment-là) que je ne savais pas tout ce dont j’ai parlé avant d’écrire sur leur sujet.  Et là, juste après avoir mis le point à cette longue phrase, je m’étonne moi-même car ça, c’est de la phrase. De la bonne phrase des familles, un peu longue mais compréhensible. Oui, tout à fait. Elle me semble parfaitement compréhensible par n’importe qui, quels que soit... [Lire la suite]
04 décembre 2017

percée à jour

L’être humain le plus percé connu est une femme, d’origine brésilienne, résidant au Royaume-Uni et, tenez-vous bien, en mai 2016, elle a battu un nouveau record mondial : 9 800 piercings disséminés sur tout son corps dont près de 200 sur le visage et plus de 500 au niveau de ses sous-vêtements, pour ne pas dire au sexe car ça comprend aussi l’aine. Je n’ose imaginer à quoi ça doit ressembler et malgré moi, après avoir entendu parler d’elle, j’ai quand même regardé sur Internet et mieux aurait-il valu que je n’y aille pas, ce... [Lire la suite]
15 novembre 2017

cinquante nuances de degrés

Ben oui, quand on n’a pas de chauffage, on est bien obligé de consulter le thermostat régulièrement pour voir si on n’est pas en train de rêver qu’on a froid. Ou pour vérifier qu’on n’a pas changé et qu’on n’est pas devenu esquimau. Ce n’est pas parce que ça ne se voit pas à l’extérieur, que rien ne s’est transformé à l’intérieur. Je n’ai pas l’habitude d’avoir les extrémités froides mais là, je peux vous dire que les mains et les pieds, ce n’est rien de le dire. Le nez, n’en parlons pas. Le front, lui ça va, je crois. Le sexe ?... [Lire la suite]
24 septembre 2017

mon petit doigt m’a tid

Non, vous n’avez pas la berlue et non, vous ne rêvez pas. C’est volontaire, ce qui pourrait vous sembler être une erreur de frappe, dans le titre de ce billet. J’ai bel et bien voulu écrire « tid » au lieu de « dit » parce que ça illustre bien le propos qui va suivre (si je ne suis pas interrompu toutes les dix secondes par des interventions malvenues.) Oui, la raison qui explique cela, c’est que depuis quelques temps, non seulement j’ai mal à certains doigts mais en particulier à mon auriculaire gauche et le... [Lire la suite]