12 avril 2018

on dit qu’il se peut qu’elle ne revienne plus

Dans certains couloirs, il se dit qu’il se peut qu’elle ne revienne plus. Peut-être même plus jamais. Plus jamais de la vie. Et alors ? Et alors, que vais-je devenir, moi ? Mis à part le fait d’acquiescer en opinant de la tête sans montrer que j’en sais plus ce que je veux le faire croire… Histoire de donner le change. Et de ne pas éveiller d’éventuels soupçons. Parce que, en dehors de ce blog, où je me suis permis de vous faire quelques confidences, personne n’est au courant. Personne d’autre. Il y a des secrets qui... [Lire la suite]

04 avril 2017

born to lose

En anglais, born to lose, ça signifie « né pour perdre » et hier, j’ai eu cette chanson en tête. Parce que j’étais à Toulouse et je me suis dit que je n’étais pas né à Toulouse, I was not born in Toulouse et pas non plus né pour perdre, not born to lose, du moins, je crois. Un aller et retour dans la journée à Toulouse avec juste une halte à Agen, ce n’était pas une première pour moi. Je l’ai déjà fait une bonne dizaine de fois pour le patron, depuis trois ou quatre ans. Parce que dans ces cas-là, je suis convié à... [Lire la suite]
08 novembre 2016

bon, c'est décidé, aujourd'hui, je pleus

Oui, c’est étonnant, hein ? En général, on dit toujours qu’il pleut car pleuvoir est un verbe impersonnel en plus d’être complètement intransitif. Mais peu me chaut que toutes ces considérations d’ordre grammaticales, aujourd’hui, j’ai décidé que j’allais pleuvoir. Histoire de montrer au monde quelle est l’étendue de mes pouvoirs. Parce que j’ai plein de pouvoirs. Et pas seulement quand j’allais assister aux assemblées générales de la précédente copropriété dont je faisais partie.  Non, j’ai aussi plein de pouvoirs... [Lire la suite]
04 novembre 2016

pendant ce temps, dans le cabinet de consultation

Je pense que je n’ai pas tout compris. Soit je me suis fait avoir dans les grandes largeurs, soit je n’ai pas tout compris. J’espère seulement (et surtout) que c’est moi qui n’ai pas tout compris. Je m’explique : hier, je suis allé consulter un spécialiste pour les maladies liées à la poésie parce que j’avais un début de poétite (voir billet d’avant d’hier) et j’en ai fait un compte rendu que je trouve parfaitement résumé (voir billet d’hier.) Sauf que, sur le moment, je n’ai pas fait plus attention que ça mais quand même,... [Lire la suite]