11 octobre 2019

hier, j’ai eu 80 ans

Il y a des jours, comme ça où on se sent moins. Non pas qu’on se sente moins bien ou moins pire, non, on se sent tout simplement moins. Ce sont des jours sans. Des jours de peine. Des jours à la peine. Et hier, malgré une matinée très constructive et positive, je me suis traîné tout le reste du temps. Comme si mon corps avait pris vingt ans dans la gueule. Comme si je m’étais pris un élixir de vieillesse. Je me suis senti courbatu et même court battu. Comme si j’avais eu double ration de coaching avec un prof de gym pervers alors que... [Lire la suite]

19 octobre 2018

on ne sait pas trop

On ne sait pas trop s’il fait encore beau ou s’il fait déjà moyen. On hésite entre l’automne et l’été indien. Ça va, ça vient, quoi !... On n’a pas encore décidé de fermer la terrasse, tout est toujours ouvert. La table et les chaises attendent qu’on vienne s’y installer. Les jardinières sont encore fleuries. Les transats nous ouvrent tout le temps leurs bras pour qu’on vienne leur faire un gros câlin mais nous n’en profitons pas vraiment. Enfin si, plaisir des yeux, contrainte des arrosages et de l’entretien. Mais ça fait un... [Lire la suite]
16 avril 2018

il y a pile trente ans

Se traîner presque lamentablement. C’est ainsi que je pourrais définir ma façon d’être de tout le week-end. Une impression d’être vide. Une sensation de n’être rien ou si peu de choses. Ce qui est le cas, objectivement, quand on a conscience de n’être que ce qu’on est et que ce qu’on vaut. C’est vrai, ça, que restera-t-il de moi dans deux cents, dans cent, dans cinquante ans ? De la poussière vite éparpillée au gré des vents peut-être même contraires. Alors, si seulement ça pouvait suffire à me faire relativiser mon mal-être, ce... [Lire la suite]