07 mai 2019

une mouche surprise en train de dormir

Je me suis levé à 5h30, réveil programmé oblige (non, je l’avais prévu à 6h mais mon horloge biologique interne ne sait pas faire autrement que me sortir du sommeil toujours une demi-heure, environ, avant l’heure – ouh la la, quelle phrase compliquée à même pas 6h, ce matin !) et alors que je venais juste de mettre trois cuillers de café moulu dans le filtre de la cafetière, je suis allé sortir de quoi manger, tout à l’heure et que vois-je au mur, près du plafond, du côté de la fenêtre de la cuisine ? Hein ? Qui... [Lire la suite]

05 avril 2019

dans une heure

Dans une heure, sera-t-il l’heure du retour de celle d’hiver ? Ou serons-nous encore dans celle d’été ? Je pense que rien n’aura changé de ce côté-là, dans les 45 ou 60 minutes qui vont suivre. Rien n’aura changé ? Si, peut-être le fait que j’aurai vieilli d’une heure de plus et ça, c’est vachement insidieux, c’est vachement sournois. Ça n’a l’air de rien mais pif, paf, pouf, prends ça dans ta gueule et ferme-là, de toute façon, tu n’as pas le choix, encore moins sur ça que sur le reste. Tu n’avais qu’à lire les... [Lire la suite]
31 mars 2018

hier, je savais qu’aujourd’hui, je n’aurais pas le temps

Hier soir, j’ai commencé l’écriture de ce billet, après mon dîner très tôt (mais pas sur des tréteaux), vers 19h30, je savais qu’aujourd’hui (donc demain), je n’aurais pas le temps. Pour cette dernière journée de mars, la dernière du premier trimestre (un de plus, ouais !) de 2018, je savais que ça allait être une journée un peu marathonienne mais j’étais consentant dès le départ. Dès que j’ai su que cette réunion de famille aurait lieu, un samedi. Sans savoir que ce serait plus que certainement un jour pluvieux. Comme chaque... [Lire la suite]
15 janvier 2017

télégramme du lendemain

Pas trop le courage d’écrire. Stop. Où en suis-je ? Ou vais-je ? Ou cours-je ? Ou courge ? Qui suis-je ? Pourquoi ce mal de tête ? Pourquoi ne pas dormir toute la journée ? Parce que. Parce que je n’ai qu’à pas avoir une vie sociale aussi intense. Question de choix. Je n’ai qu’à dire que je ne veux plus voir personne. Ni recevoir personne. Et comme ça, en bon ermite, je n’aurai plus de contrainte et je n’aurai plus aucune raison de me plaindre. Sauf s’une éventuelle solitude. Que j’aurai décidé... [Lire la suite]
18 août 2016

quel jour est-on, petit patapon ?

2h15. Quel jour on est ? Ah oui, c’est un jour de travail. On doit être jeudi ou vendredi. À moins qu’on ne soit mercredi. Mais si mon réveil sonne, c’est que ce n’est pas le week-end. Ou alors, je suis en train de dormir et je fais le cauchemar que mon réveil sonne et je dois me lever. Bon, allez, du nerf, de bœuf ! Hardi, moussaillon ! Debout les gars, réveillez-vous, il va falloir en mettre un coup. Je retiens encore un peu le pipi du matin en allant d’abord boire un coup dans la cuisine, prendre ma montre pour... [Lire la suite]
06 août 2016

enfin

Enfin un titre court, clair et concis. Enfin un titre qui permet d’être qualité de trois adjectifs commençant par C. Enfin, un titre qui correspond tout à fait bien à ce qu’il signifie. Enfin, c’est arrivé. Enfin, depuis le temps qu’on l’attendait. Parce que trouver un titre, c’est toujours un peu compliqué même si globalement, je travaille à l’envers. Quand je n’ai pas d’idée particulière pour écrire dans ce blog, je commence par écrire un titre et je brode autour. Sinon, quand j’ai une idée de texte, soit je l’écris au brouillon... [Lire la suite]
20 juillet 2016

avant l'heure, ça n'est pas l'heure, normalement

Deux heures quinze, le matin, c’est vraiment très dur quand c’est le moment de se lever, chaque jour, chaque nuit et depuis que c’est mon nouveau rythme de travail, je l’ai subi une semaine avant de prendre quinze jours de congés et là, c’est mon deuxième jour de reprise. Un peu dans la souffrance psychologique et beaucoup dans la difficulté, l’insoutenable lourdeur de l’être qui est coupé dans ce qu’il a de plus équilibrant : son sommeil. Et quand on a vécu deux semaines intenses à faire des cartons, à courir après les fonds... [Lire la suite]
27 mai 2015

dormir ou se lever ?

Beuh, pourquoi faut-il se lever quand on a encore envie de dormir ? Et pourquoi, parfois, le soir, on n’arrive pas à trouver le sommeil alors qu’il faudrait qu’on reste au lit et on est à deux doigts de se relever pour aller lire sur le canapé, regarder la télévision ou aller faire quelques parties de FreeCell sur l’ordinateur. Mais non, on reste, on essaie de tenir tant bien que mal et on résiste pour ne pas se lever. En même temps, si c’est pour s’endormir sur le bouquin qu’on essaie de lire, parce qu’on n’arrive pas à se... [Lire la suite]
12 avril 2015

j'aime les dimanches matins

Je ne suis pas comme le poète et comme son interprète qui disaient qu’ils haïssaient les dimanches. Non, moi, j’aime les dimanches. Surtout les dimanches matins quand je me lève tôt. Ce qui est très souvent le cas et ce qui me fait penser à Marcel car moi, je pourrais écrire que longtemps, je me suis levé de bonne heure le dimanche matin. Tout comme je suis longtemps couché de bonne heure, moi aussi. En fait, j’aime profiter de la nuit pour dormir et du matin pour vivre. Le reste de la journée ? Je maîtrise nettement moins.... [Lire la suite]